Les comptes à rebours sur les feux piétons vont se généraliser en France

CODE DE LA ROUTE Le feu mixte piéton-cycle fait aussi partie des nouvelles signalisations qui entrent en vigueur ce mercredi

20 Minutes avec agences
— 
Illustration d'un passage piétons.
Illustration d'un passage piétons. — G. VARELA / 20 MINUTES

Le compte à rebours sur les feux piétons devrait se généraliser en France. De nouvelles signalisations routières entrent en vigueur ce mercredi dans le Code de la route, selon un arrêté paru mardi au Journal officiel.

Ces mesures, consignées dans un arrêté du ministère de l’Intérieur du 13 juin, visent à sécuriser la traversée des piétons, mais aussi à clarifier le déplacement des cyclistes et mieux indiquer les distances de sécurité dans les tunnels.

Un accueil très positif des piétons

Le feu mixte piéton-cycle, expérimenté à Strasbourg, pourra être utilisé lorsqu’une piste cyclable longe un passage piéton. Le feu intègre à la fois un visuel de piéton et de cycle pour indiquer aux cyclistes qu’ils doivent éventuellement respecter le feu piéton, une règle du Code de la route déjà existante, mais souvent ignorée.

Le compte à rebours aux passages piétons était lui aussi déjà testé dans les villes de Strasbourg, Vannes ou encore Neuilly-sur-Seine. Il indique à la fois le temps d’attente avant le passage au feu vert, puis le temps restant pour traverser la chaussée.

Les rapports d’évaluation des expérimentations locales montrent un accueil très positif des piétons, qui se sentent rassurés par ce dispositif. Près de la moitié d’entre eux se disent incités à modifier leur comportement en respectant les indications de traversée.

Une nouvelle signalisation dans les tunnels

L’arrêté présente également deux nouveaux panneaux d’information sur les distances de sécurité dans les tunnels routiers. La signalisation indique aux conducteurs les distances de sécurité à respecter en utilisant les balises bleues installées sur le côté des tunnels. Expérimentés dans le tunnel de Foix dans l’Ariège, ces panneaux se rajoutent à ceux indiquant la distance à respecter entre deux véhicules, en mètres.

Tous ces dispositifs sont proposés aux gestionnaires de voirie, comme les communes et les agglomérations, qui peuvent à présent choisir de les mettre en place.