« Juste un meuble » propose de faire votre déménagement à vélo

MOBILITE Déjà fondateurs d’une société de déménagement, Zafar Baryali et Massoud Ayati réduisent la taille de leur véhicule et la distance à parcourir pour assurer le transport de vos meubles avec un vélo cargo électrique3316339

Marin Daniel-Thézard
— 
Zafar (à gauche) et Massoud (à droite), créateurs de Juste Un Meuble
Zafar (à gauche) et Massoud (à droite), créateurs de Juste Un Meuble — Marin Daniel-Thézard
  • L’application Juste un meuble vient d’être lancée à Paris, Bordeaux et Lyon par Zafar Baryali et Massoud Ayati, les fondateurs de l’entreprise de déménagement Des bras en plus.
  • Les deux associés se sont rendu compte qu’une partie non négligeable de leur clientèle ne faisait pas appel à des déménageurs, car la quantité de meubles à déménager était trop faible.
  • L’objectif n’est pas de remplacer de camion, mais de limiter son utilisation quand il n’est pas nécessaire. Dans les autres cas d’enfourcher des vélos cargo électriques

Un canapé à déménager, un frigidaire encombrant à transporter d’un appartement à un autre et soudainement tous vos amis ont un truc de prévu. Pour pallier ces dérobades, Zafar Baryali et Massoud Ayati ont créé la société de déménagement Des bras en plus. Aujourd’hui, les deux associés voient plus petit avec Juste un meuble (JUM), la possibilité de déménager à vélo cargo électrique.

Zafar Baryali et Massoud Ayati ont constaté qu’entre 15 et 20 % de leurs appels ne concernent qu’un, voire deux meubles à transporter. Pas de quoi déplacer un camion. D’où l’idée d’utiliser des déménageurs en vélo cargo. Dans une limite de 80 kg, les « jumers » transportent les meubles sur une distance maximum de 10 km. Le service est facturé 60 euros pour une heure, puis 20 euros tous les quarts d’heure. Les associés misent sur une offre moyenne de 100 euros pour le déménagement. Un service après-vente est également prévu.

Moins polluant et moins cher

« On ne va pas se mentir, notre activité est polluante, admet Zafar Baryali. Il n’y a pas de solution miracle au camion diesel. ». Impossible de remplacer le camion sur des trajets longs ou des déménagements avec de nombreux m3, mais dans certaines conditions, le vélo cargo peut être un recours, et il est moins polluant et moins cher. JUM, déjà lancé à Paris, Bordeaux et Lyon, ambitionne de s’installer dans toute la France. « Par rapport à certains pays européens, la France a du retard en cyclologistique, mais ça se développe beaucoup en ce moment », assure Massoud Ayati.

À Paris, JUM compte déjà une flotte de 15 vélos cargo qui ont fait l’objet d’une conception minutieuse. Capables de supporter 150 kg (le double du poids limite de charge), ils sont dotés d’un moteur leur permettant de monter les quelques reliefs parisiens difficiles et de freins résistants capables de contenir le poids chargé du véhicule.