Bébé empoisonné dans une crèche à Lyon : La métropole demande la fermeture administrative de l'établissement

ENQUETE Après le meurtre d’un bébé de 11 mois, empoisonné par un agent petite enfance, la métropole de Lyon a demandé la fermeture administrative de la crèche dans laquelle le drame s’est déroulé

C.G.
— 
Après le meurtre d'un bébé de 11 mois, la métropole de Lyon a demandé la fermeture administrative de la crèche People & Baby.
Après le meurtre d'un bébé de 11 mois, la métropole de Lyon a demandé la fermeture administrative de la crèche People & Baby. — Romain Doucelin/ Sipa

Après le décès d’un bébé de 11 mois, victime d’empoisonnement par une agent petite enfance, la métropole de Lyon a demandé aux autorités de fermer administrativement la crèche où était accueillie la fillette, le temps que l’enquête « puisse se faire dans les meilleures conditions possibles », a indiqué Pascal Blache, vice-président de la collectivité en charge de la santé, auprès de BFM Lyon.

Depuis le drame, de nombreux dysfonctionnements ont été soulevés par des parents, dont une maman qui a porté plainte contre le groupe People & Baby. Par ailleurs, l’employée qui avait aspergé le bébé de Destop, avant de lui en faire ingurgiter, a été mise en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans. Elle a également été placée en détention provisoire.

La jeune femme, qui travaillait dans cette micro-crèche privée, avait fini par avouer avoir volontairement tué le nourrisson, ne supportant plus ses pleurs.