IVG : Sur les réseaux sociaux, des dizaines d’Américaines expliquent pourquoi elles ont avorté

DROITS DES FEMMES Ce jeudi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre des femmes qui ont volontairement interrompu une grossesse

20 Minutes avec Brut
Ces américaines racontent les circonstances de leur IVG
Ces américaines racontent les circonstances de leur IVG — BRUT Media (capture d'écran)

Quelques jours après que la Cour suprême américaine eut décidé de laisser à chaque État la liberté de légaliser ou d'interdire l’avortement, de nombreuses Américaines se sont opposées à ce revirement en partageant leur propre expérience d'interruption volontaire de grossesse sur les réseaux sociaux

Un acte né d’une conviction personnelle

Cymphani raconte qu’elle a avorté parce qu’elle était tombée enceinte suite à un viol : « j’ai quand même essuyé énormément de critiques ! Des gens me disaient que cet enfant aurait pu m’aider à me remettre de mon agression. Mais est-ce le rôle d’un enfant d’aider à se remettre d’une agression ? ». Danielle, elle, se refusait juste à « procréer avec un mec que je n’aimais pas », tandis qu’Elena trouvait que 22 ans, « c’était trop jeune pour avoir un bébé, pour devenir mère ».

Découvrez un florilège de leurs témoignages dans cette vidéo de notre partenaire Brut.