C’est l’heure du BIM : La Turquie lève son veto à l’Otan, verdict au procès du 13-Novembre et accord de l’UE sur le marché carbone

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avec le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à Madrid le 28 juin 2022.
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avec le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à Madrid le 28 juin 2022. — Bernat Armangue/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

La Turquie accepte l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’Otan

Alors que l’Otan est actuellement réunie à Madrid, c’est un feu vert qui a son importance. Obstacle à l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’Organisation, le président turc Recep Tayyip Erdogan a fini par lever son veto mardi, évitant un revers à l’Alliance au premier jour de son sommet. L’entrée formelle des deux pays, qui doit être ratifiée par les parlements des 30 Etats membres, est toutefois un long processus qui prend des mois. Cet accord répond par contre « aux inquiétudes de la Turquie sur les exportations d’armes et sur la lutte contre le terrorisme », a déclaré le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg. Les membres vont donc pouvoir « inviter » officiellement ce mercredi les deux pays nordiques à rejoindre l’Alliance. Recep Tayyip Erdogan doit en outre rencontrer ce même jour Joe Biden en marge du sommet.

L’heure du verdict au procès des attentats du 13-Novembre

Le procès hors norme des attentats du 13-Novembre va prendre fin ce mercredi. La cour doit rendre en fin de journée son très attendu verdict sur le sort de Salah Abdeslam et de ses coaccusés, jugés depuis septembre pour les pires attentats jamais commis en France. La lecture du délibéré pourrait débuter « à partir de 17h00 », a annoncé le président Jean-Louis Périès lundi en fin de matinée, avant que la cour d’assises spéciale ne se retire pour délibérer dans un lieu tenu secret après 148 jours d’audience.

Accord des 27 pour réformer le marché carbone

Les Vingt-Sept auront dû attendre le bout de la nuit de mardi à mercredi pour pouvoir se séparer sur un accord. Réunis à Luxembourg, les ministres de l’Environnement de l’Union européenne ont arrêté leur position commune sur l’objectif de voitures neuves zéro émission en 2035, la répartition des efforts climatiques entre les Etats et l’imposition de cibles pour les « puits de carbone » naturels, avant des pourparlers avec les eurodéputés pour finaliser ces textes. C’est surtout la proposition d’un « fonds social climatique », autre volet clé du plan présenté par la Commission européenne en juillet 2021, qui a fait l’objet d’âpres négociations, menaçant de bloquer l’accord sur les autres textes du paquet.