Auvergne Rhône-Alpes : Un français « intelligible pour tous »... La région demande à l'université de Clermont-Ferrand de renoncer à l'écriture inclusive

PROTESTATION L'université de Clermont-Auvergne a adopté une charte permettant de recourir à l'écriture inclusive, ce qui déplore la région Auvergne-Rhône-Alpes

C.G.
— 
Illustration d'une personne tenant un stylo, de l'écriture à la main
Illustration d'une personne tenant un stylo, de l'écriture à la main — PURESTOCK/SIPA

Un français « intelligible pour tous ». La région Auvergne-Rhône-Alpes, présidée par Laurent Wauquiez (LR), a demandé ce mardi à l’université de Clermont-Auvergne de revoir sa copie. L’établissement a récemment adopté une charte « pour une communication inclusive » qui autorise de fait le recours à l’écriture inclusive, ce que déplore la collectivité.

« Il importe d’écrire en, français intelligible pour tous », rappelle la région souhaitant que soit bannie l’écriture inclusive « dont l’anarchie typographique méconnaît les règles de l’orthographe et de la syntaxe française ». Elle-même a décidé, en octobre dernier, de la supprimer de tous les documents voués à être diffusés en interne et à l’extérieur.

« Par ailleurs, l’écriture dite inclusive crée une barrière supplémentaire à un grand nombre de personnes en situation de handicap », appuie-t-elle pour demander à l’université auvergnate de modifier sa charte.