Marseille : La ville rend ses piscines municipales gratuites pour les enfants

SAVOIR NAGER Cette mesure, présentée au conseil municipal ce mercredi, prendra effet le 1er juillet, sans limite de temps afin d’inciter les jeunes à développer leur aisance aquatique. La ville avance également sur un bassin en mer

Alexandre Vella
— 
A Marseille, près d'un enfant sur deux ne sait pas nager à son entrée en 6e (illustration)
A Marseille, près d'un enfant sur deux ne sait pas nager à son entrée en 6e (illustration) — JEANNE ACCORSINI/SIPA
  • La ville de Marseille va rendre ses piscines gratuites pour les moins de douze ans.
  • Le bassin du Mucem, ouvert sur la mer, devra également être aménagé avec un espace plongeon, si les contrôles de la qualité des eaux et du fond le permettent.
  • Pour les deux piscines fermées de longue date, celles de Luminy et des quartiers nord, le rendu des études permettant d’initier le processus de réfections est attendu d’ici quelques jours.

Les petits Marseillais et Marseillaises de moins de douze ans pourront à compter du 1er juillet aller gratuitement dans l’une des quatorze piscines municipales de la ville. Cette décision figure à l’ordre du jour du conseil municipal de Marseille qui se réunit ce mercredi.

Sébastien Jibrayel, l’adjoint aux sports a salué « une volonté politique ». Consciente des retards de la ville et de ses enfants dans l’apprentissage de la nage – 40 % des minots ne sachant pas bien nager à leur entrée en 6e, selon une étude de la mairie (contre 88 % au niveau national) –, la « municipalité ne reste pas les bras croisés », s’est-il félicité.

Le bassin du Mucem en bonne voie

Si cette mesure ne se limite pas à cet été, durant lequel onze des quatorze piscines municipales sont ouvertes – dont six réservés aux dispositifs « j’apprends à nager », avec lequel 5.000 enfants ont appris à nager cette année, elle n’est pas la seule à figurer au rayon des ambitions de la municipalité pour « rattraper son retard ». Marseille dispose d’une superficie moyenne de nage de 4 m2 pour 1.000 habitants, contre 18 m², par exemple pour Montpellier.

Le bassin du Mucem, ouvert sur la mer, sera aménagé, s’est avancé Hervé Menchon, adjoint au littoral. Celui-ci ne sera toutefois pas pour cette année, mais pour 2023. « Des analyses de qualités des eaux et du fond sont en cours » afin d’écarter tout risque pour la santé. Hervé Menchon a dessiné les contours d’un projet qui comportera également un espace dédié aux plongeons. « Une pratique répandue à Marseille, mais pas toujours réaliser dans des conditions de sécurité satisfaisantes », a-t-il constaté. En effet, il n’est pas rare de voir des jeunes gens s’élancer depuis la Corniche, où cette activité est interdite par arrêté municipal.

Ça avance pour Luminy et la piscine nord

Pour autant, la mairie n’abandonne pas ses projets de rénovations des piscines de Luminy et des quartiers nord, fermées depuis de nombreuses années. « Nous allons recevoir les études d’ici quelques jours, et il nous faudra alors aller discuter avec les collectivités, région et département, pour chercher des financements. La ville ne peut pas porter ce poids tout seul », a indiqué Sébastien Jibrayel.

Les dimensions nouvelles de ces deux piscines, dont la réouverture n’est toutefois pas pour demain, ni pour l’an prochain vraisemblablement, sont également en balance. « Nous ne referons sans doute pas un bassin olympique à Luminy, mais plutôt un de 25 mètres », a renseigné l’élu.