La Seine-Saint-Denis encourage les victimes de discrimination à briser le silence

INFORMATION La caravane se déplacera dans 17 villes du département d’ici le 13 juillet prochain

20 Minutes avec agence
— 
Selon une étude de 2021, 63 % des habitants de Seine-Saint-Denis estime avoir récemment été victimes de discrimination. Illustration.
Selon une étude de 2021, 63 % des habitants de Seine-Saint-Denis estime avoir récemment été victimes de discrimination. Illustration. — Cat6719 / Pixabay

La Seine-Saint-Denis a mis en place depuis mercredi une caravane contre les discriminations afin de sensibiliser le public à ce sujet, rapporte France Bleu Paris. « Souvent en Seine-Saint-Denis et notamment les jeunes sont victimes d’un cumul de discriminations… et beaucoup de personnes considèrent que c’est comme ça, "j’ai l’habitude, je fais avec" » a expliqué à nos confrères Oriane Filhol, conseillère départementale déléguée à la lutte contre les discriminations.

Durant cette tournée, les agents du département redirigent donc les victimes vers des associations ou des structures afin qu’elles franchissent le pas. Ils peuvent même les conseiller de saisir la justice. Sur son site Internet, le Département précise que des délégués de la Défenseure des droits assureront des permanences pour les victimes et témoins de discriminations voulant entreprendre des démarches. Des associations spécialisées dans ce domaine seront également présentes.

63 % des habitants de Seine-Saint-Denis discriminés

Dix-sept villes du département seront visitées jusqu’au 13 juillet notamment Villepinte, Pantin, La Courneuve, ou encore Saint-Ouen. La prochaine étape est prévue samedi à Montreuil et Romainville.

En 2021, le Département a créé l’Observatoire des discriminations et de l’égalité. A l’époque, il avait commandé une étude à l’institut Harris-Interactive : 63 % sondés estimaient avoir été victimes d’actes de discrimination au cours des cinq dernières années contre 56 % en 2019. Les trois principales causes étaient : l’origine ou la couleur de peau, la religion, et le quartier d’habitation.