Finistère : Une école fermée par la maire à cause d’un mur potentiellement dangereux

DANGER L’élue a pris cette décision après un audit de l’établissement

20 Minutes avec agence
— 
Les risques que font courir le mur et le sol de la cour ont motivé la maire de Plouénant (Finistère) à fermer l'école. Photo d'illustration.
Les risques que font courir le mur et le sol de la cour ont motivé la maire de Plouénant (Finistère) à fermer l'école. Photo d'illustration. — Photo d'illustration SYSPEO

La quarantaine d’élèves de l’école de Penzé à Plouénan (Finistère) n’a plus accès à l’établissement depuis ce jeudi. Ce dernier a en effet été fermé sur décision de la maire Aline Chevaucher. L’édile a pris un arrêté ce lundi, évoquant « des raisons de sécurité ». Un audit de l’ école avait auparavant été commandé, rapporte Ouest-France.

Un mur à risque

Il avait été mené le 22 mai dernier. Les conclusions tombées en juin sont édifiantes. Les experts ont détecté un risque au niveau du « mur de soutènement et du sol de la cour », a indiqué Aline Chevaucher. Dans un communiqué, la préfecture a quant à elle pointé du doigt un « niveau de gravité jugé fort ». Une réunion sur le sujet est prévue mi-juillet entre les acteurs impliqués.

L’école accueille des élèves de Plouénant mais aussi de Guiclan et Taulé (Finistère). Les trois communes font partie de communautés d’agglomération séparées et dépendent de deux circonscriptions scolaires différentes. Elles devront pourtant tomber d’accord sur la marche à suivre.