On a testé le 1er vélo cargo de Decathlon et c’est une belle réussite

MOBILITE B’Twin, la marque de cycles de Decathlon, vient tout juste de sortir un vélo électrique de type « cargo », le R500E. « 20 Minutes » a eu l’occasion de tester la bête en conditions réelles pendant une semaine

Mikaël Libert
— 
Le vélo cargo R500E de B'Twin (Décathlon).
Le vélo cargo R500E de B'Twin (Décathlon). — M.Libert / 20 Minutes
  • B’Twin, la marque de cycles de Decathlon, vient de lancer son premier modèle de vélo cargo électrique.
  • Le constructeur nordiste attaque fort avec un prix ultra-compétitif de 2.800 euros, le mieux disant sur ce segment.
  • Decathlon a déjà prévu d’étoffer sa gamme avec 4 nouveaux produits à raison d’une sortie par an.

Le cargo R500E de B’Twin, un vélo ? Non, des vélos. C’est un fait, on voit de plus en plus de vélos cargos, longtails et autres triporteurs, électriques ou pas, dans les rues des villes françaises. Pour l’effet de mode, la prise de conscience environnementale ou simplement pour le plaisir, ces bécanes d’un nouveau genre constituent un marché certes émergent mais à coup sûr prometteur. Forcément, B’Twin, la marque de cycles de Decathlon, ne pouvait pas rester à la traîne su ce créneau. Après quelques années d’observation, l’entreprise nordiste a sorti, début mai, le Cargo R500E, assemblé en Chine. 20 Minutes a pris la bête en main pendant une semaine afin de la tester en conditions réelles dans la métropole de Lille.

Le R500E n’a de cargo que le nom car c’est un « longtail », ou vélo rallongé. Et pour être rallongé, il l’est, l’engin mesurant pas moins de 2,20 m de long. Pour autant, une fois en selle, on a tendance à oublier que l’on pilote un bus, notamment parce que le vélo se montre très maniable, même lorsqu’il faut se faufiler entre les voitures avec ou sans chargement. Reste que le rayon de braquage est forcément un peu plus large, ce qui n’a jamais vraiment été gênant au cours des 200 km que nous avons parcourus avec le R500E.

Faux plats, pentes, ponts, vent, rien n’arrête ce longtail

Malgré son cadre en aluminium, la bête pèse tout de même 38 kg, jusqu’à 208 kg chargés avec le pilote. Un poids qui se fait oublier grâce au moteur électrique situé dans la roue arrière développant 250 watts nominal (685 watts maximum) alimenté en 48V. Le couple moteur de 58 Nm n’est pas ce qui se fait de plus élevé, certains moteurs de longtails proposant jusqu’à 85 Nm. Sur le papier, ça peut faire réfléchir, mais dans les faits, le moteur du R500E nous a permis de gravir de méchants faux plats, des pentes raides et des ponts traîtres avec le vent de face sans suer une seule goutte. B’Twin a même pensé à installer une gâchette sur le guidon qui permet de lancer sans effort le premier coup de pédale.

L'afficheur électronique du cargo R500E.
L'afficheur électronique du cargo R500E. - M.Libert / 20 Minutes

Sur les trois modes d’assistance disponibles, le mode « normal » (180 % d’assistance) est largement suffisant pour une utilisation quotidienne à Lille tout en vous assurant d’une autonomie théorique de 70 km. Dans les faits, après avoir roulé une soixantaine de kilomètres en alternant entre les différents modes, il nous restait 15 % de batterie. L’afficheur vous permet d’ailleurs de savoir en temps réel l’autonomie qu’il vous reste selon le mode choisi. C’est d’autant plus important qu’il est presque inenvisageable d’emporter le R500E à la seule force des jambes. Et si la vitesse maximale avec l’assistance, entre 25 et 27 km/h, est atteinte en quelques coups de pédales, il est en revanche très difficile d’aller au-delà. Non sans peine, en descente, sans vent, nous avons tout de même pu atteindre 34 km/h.

Un prix très compétitif sur son segment

Avantage ou inconvénient, on ne passe pas inaperçu sur le Cargo de B’Twin. Il faut reconnaître que c’est une belle machine. Si Benjamin Poullet, le chef de produit vélo cargo chez B’Twin, reconnaît lui-même que le R500E « n’est pas bon marché », son prix de 2.800 euros est particulièrement compétitif sur son segment à performances plus ou moins équivalentes. Chez la concurrence, il faut plutôt compter de 3.500 à plus de 9.000 euros, souvent sans les équipements de série proposés par Decathlon : monkey bar, repose-pieds, panier avant…

Le vélo cargo R500E de B'Twin (Décathlon).
Le vélo cargo R500E de B'Twin (Décathlon). - M.Libert / 20 Minutes

Après une semaine et 200 km parcourus, entre ville et campagne, le bilan est largement à l’avantage du R500E. Certes il gagnerait à être amorti à l’arrière, le compteur a eu quelques ratés, le confort d’un passager adulte est relatif, le phare n’éclaire pas grand-chose la nuit, une poignée serait bienvenue sur la batterie amovible… Pour autant, on n’a pas boudé notre plaisir de piloter cet engin et on a hâte d’essayer les suivants. Parce que B’Twin ne compte pas s’arrêter là. Quatre autres modèles de cargo vont sortir à raison d’un par an. Le prochain sera avec chargement à l’avant, disponible avec une caisse ou une plateforme et son prix devrait se situer à partir de 3.000 euros.

Caractéristiques techniques

Moteur roue arrière de 48 volts, 250 watts (685 watts maximum) avec un couple maximum de 58 Nm. Capteur de couple intégré au pédalier qui permet de fournir l’assistance électrique sur base de la force exercée sur les pédales.

Batterie : cellules lithium-ion Samsung 672 Wh (48 V, 14 Ah). Temps de charge d’environ 4h40 avec le chargeur 3A fourni.

Autonomie : 90 km maximum en mode Eco (90 % d’assistance), 70 km maximum en mode Normal (180 % d’assistance) et 50 km maximum en mode Power (300 % d’assistance) pour une personne d’un poids de 80 kg sur un parcours relativement plat et sans chargement.

Transmission : Dérailleur arrière 8 vitesses, changement de vitesse Microshift et cassette 11-28, le tout de la marque Microshift. Chaîne KMC anti-rouille.

Eclairage à l’avant Spaninga AXENDO 40, d’intensité de 40 Lux. A l’arrière avec indicateur de ralentissement en cas de freinage. Les deux sont alimentés par la batterie du vélo.

Roue avant 26 pouces et roue arrière de 20 pouces en aluminium double parois et 36 rayons.

Freins hydrauliques à disques de 180 mm de chez Tektro.