Rappel de chocolats Kinder : L’usine belge de Ferrero redémarre sa production sous haute surveillance

« FERREROGATE » L’usine avait été fermée le 8 avril après le scandale de chocolats contaminés aux salmonelles

M.d.F. avec AFP
— 
L'usine Ferrero d'Arlon en Belgique
L'usine Ferrero d'Arlon en Belgique — ERIC LALMAND / BELGA / AFP

La production de Kinder reprend. Fermée depuis le 8 avril, l’usine Ferrero d’Arlon, dans le sud de la Belgique, a reçu ce vendredi le feu vert des autorités sanitaires pour reprendre sa production de chocolat. Mais après le scandale de chocolats contaminés aux salmonelles, cette reprise va se faire sous haute surveillance, avec une période test de trois mois.

« Durant cette période, les matières premières, ainsi que chaque lot de denrées alimentaires produites, seront analysés. Ce n’est que si ces analyses donnent un résultat conforme que les produits pourront être mis sur le marché », a précisé dans un communiqué l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Le géant italien a confirmé avoir reçu cette « autorisation conditionnelle » de redémarrage.

« Dès aujourd’hui (vendredi), l’usine entame le processus de réouverture, qui aboutira au redémarrage des lignes de production dans quelques semaines », a souligné le groupe, dont le siège social se trouve à Luxembourg. Selon Ferrero, « plus de 1.800 tests de qualité ont été effectués, 10.000 pièces ont été démontées et nettoyées », et des investissements ont été réalisés notamment pour installer « 300 mètres de nouveaux tuyaux ».