Services publics : Comment blouses blanches et robes noires s’opposent à la Cour des comptes

MANIFESTATION Ce jeudi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », s’immisce dans une « opération coup de poing » inédite

20 Minutes avec Brut
— 
Avocats, magistrats et soignants se sont mobilisés devant la Cour des comptes, le 10 juin 2022
Avocats, magistrats et soignants se sont mobilisés devant la Cour des comptes, le 10 juin 2022 — BRUT Media (capture d'écran)

Selon un récent sondage, 96 % des personnes interrogées jugent les débats sur l’avenir des services publics « pas à la hauteur des enjeux ». Les agents de ces mêmes services publics, eux, tirent carrément la sonnette d’alarme pour alerter sur le manque de moyens dont ils se disent victimes. Ainsi, des avocats, magistrats et des soignants se sont mobilisés devant la Cour des comptes, le 10 juin 2022, pour dénoncer les recommandations de cette dernière au sujet des services publics.

« Les services publics sont un bien commun à sauvegarder »

« Armées » de casseroles, blouses blanches et robes noires ont produit un raffut « pour réveiller les magistrats de la Cour des comptes et leur faire prendre conscience que leurs rapports ont des conséquences pour la vie des citoyens, précise le neurologue François Salachas. Ça concerne autant l’hôpital que la justice, l’enseignement ou la police : il y a un vrai problème de sous-financement des services publics ! ».

Un constat partagé par Kim Reuflet, présidente du Syndicat de la magistrature : « Toutes les préconisations de restrictions budgétaires pour les services publics ou la justice sont des recettes appliquées depuis très longtemps et qui détériorent le service public année après année. Il ne faut plus envisager les services publics comme un coût mais comme un bien commun à sauvegarder ».

Découvrez leur « combat » dans cette vidéo de notre partenaire Brut.