20 Minutes : Actualités et infos en direct
RACINE CARREEA Blanquefort, ce prof de collège enseigne les maths grâce au rap

Brevet des collèges : A Blanquefort, ce prof de collège enseigne les maths grâce au rap

RACINE CARREEProf de maths dans un collège à Blanquefort près de Bordeaux, Antoine Carrier cartonne sur les réseaux sociaux avec ses Rapémathiques
Antoine Carrier, prof à Blanquefort, enseigne les maths grâce au rap
Antoine Carrier, prof à Blanquefort, enseigne les maths grâce au rap - M.Bosredon/20 Minutes / 20 Minutes
Mickaël Bosredon

Mickaël Bosredon

L'essentiel

  • Ce prof de maths de 36 ans dans un collège près de Bordeaux, s’est lancé dans le rap il y a déjà plusieurs années.
  • En octobre il a créé sa chaîne YouTube, Rapémathiques, pour enseigner les maths d’une nouvelle manière.
  • Ses vidéos de trois minutes qui permettent de réviser avant un contrôle ou en vue du brevet cartonnent.

EDIT : A l’occasion du brevet des collèges, ce jeudi 30 juin, nous vous proposons de relire cet article consacré à un professeur de Gironde qui utilise le rap pour enseigner les mathématiques.

Sur sa chaîne YouTube ou les réseaux sociaux, les commentaires sont en grande majorité dithyrambiques, et beaucoup regrettent de ne pas avoir eu un enseignant comme lui…

Antoine Carrier est prof de maths au collège Dupaty de Blanquefort, près de Bordeaux (Gironde). Et depuis quelques mois, ses vidéos Rapémathiques cartonnent, avec notamment une pointe à plus de 3,5 millions de vues sur TikTok pour « La simplification des fractions ».

« Quand mes élèves me demandent des free styles, c’est non »

Des performances qui l’ont propulsé au rang de star auprès de ses élèves. Ce qui le fait franchement rigoler. « Je ne m’attendais absolument pas à ça, pour moi il n’y avait qu’une visée pédagogique dans ma démarche, afin d’aider les élèves à réviser avant un contrôle, et surtout en vue de préparer le brevet des collèges », raconte le prof de 36 ans. « Des fois je m’en sers en classe, ajoute-t-il, en revanche quand mes élèves me demandent des free styles [improvisations], c’est non : la chanson sans le clip, ça ne sert à rien. »

Originaire de Bordeaux, Antoine Carrier a passé son enfance au Pian-Médoc, fréquenté le lycée Jean Monnet de Blanquefort. Une fois son diplôme en poche, il a travaillé sept ans comme prof à Stains en Seine-Saint-Denis, avant de revenir à Blanquefort.

Fan de « rap à texte » depuis son adolescence, il s’est mis lui-même à rapper il y a quelques années. L’idée de ces clips lui est venue il y a un peu plus d’un an. Avec un ami qui travaille dans le secteur associatif, ils ont cherché un moyen d’allier le rap et les maths, dans un but pédagogique.

« A partir de la mi-octobre je m’y suis mis à fond »

« Il a fallu trouver la bonne formule, que je réfléchisse à ce que je pouvais faire pour que ça les aide vraiment, c’est là que je me suis dit que je pourrais me mettre à mon tableau, lancer des petits refrains qui permettent que ça rentre dans la tête, tout en illustrant avec des exemples concrets. J’ai tourné deux-trois clips que j’ai montrés à des collègues profs de maths, au chef d’établissement, à des amis, à mon inspectrice aussi… Tout le monde m’a dit que c’était super, et à partir de la mi-octobre je m’y suis mis à fond, j’ai écrit plusieurs chansons, que j’enregistre le week-end, le soir… »

Sa chaîne Rapémathiques sur YouTube propose désormais 19 clips qui évoquent les fractions, la proportionnalité ou encore la trigonométrie. Des thèmes pas franchement sexy de prime abord, mais c’est précisément en les abordant d’une nouvelle manière, avec du rythme, qu’Antoine Carrier espère faciliter la tâche de certains, voire permettre à d’autres de raccrocher les wagons.

« J’ai beaucoup de retours de jeunes qui me disent que ça les aide, mais attention ça n’est pas une formule magique. Ce ne sont que des fiches de révision, à écouter de temps en temps pour conserver les automatismes. Et ça ne convient pas à tout le monde : il y a aussi des élèves qui disent que la musique les embrouille, ou que ça va trop vite – même si on peut diminuer légèrement le rythme de la vidéo. »

Un clip sur la crise sanitaire vu 200.000 fois sur YouTube

Après un dernier clip mis en ligne début juin, Antoine Carrier s’arrête là pour cette année. Il reprendra les Rapémathiques l’année prochaine. « Mais je n’en ferai pas autant parce que c’est énormément de travail. En plus j’essaye de répondre à un maximum de commentaires. » Ses vidéos s’adressaient jusqu’ici essentiellement aux quatrième et troisième, un peu moins aux cinquième et sixième. « Je vais tâcher de m’élargir, viser davantage les sixième, parce que c’est à cet âge qu’ils accrochent le plus sur les Rapémathiques. »

Le rappeur A’Rieka poursuit en parallèle ses propres projets artistiques. Il avait notamment fait parler de lui durant le premier confinement avec une chanson, On est choyé, sur les conditions des professeurs durant la crise sanitaire, dont le clip avait été vu plus de 200.000 fois sur YouTube.

Sujets liés