Législatives 2022 : Entre 52,5 % et 53 %... L'abstention s'annonce record

ELECTIONS Cinq instituts de sondage prévoient un nouveau record d’abstention pour un premier tour de législatives, estimée entre 52,5 % et 53 %

20 Minutes avec AFP
— 
Une urne dans un bureau de vote. Illustration.
Une urne dans un bureau de vote. Illustration. — Mourad Allili - Sipa

Le premier tour des législatives devrait être marqué par une abstention record, estimée entre 52,5 et 53 %. La participation au premier tour des élections législatives atteignait 39,42 % dimanche à 17 heures en métropole selon le ministère de l’Intérieur, un chiffre en baisse de 1,3 point par rapport à 2017 où elle s’établissait à 40,75 %. Elle est aussi largement inférieure, à la même heure, à celle des législatives de 2012 (48,31 %), ainsi qu’à la participation du premier tour de la présidentielle de 2022 (65 %).

Cinq instituts de sondage prévoient même pour 20 heures un nouveau record d’abstention pour un premier tour de législatives, estimée entre 52,5 % et 53 %, plus d’un point de plus que le précédent record de 2017 (51,3 %). Bastien Garcia, président d’un des bureaux de vote de l’hôtel de ville à Bordeaux, est « inquiet ». « On voit beaucoup moins de jeunes et primo-votants qu’à la présidentielle, c’est un scrutin beaucoup plus difficile à appréhender pour les jeunes », estime-t-il.

Les jeunes et les catégories populaires

Arnaud Misaine, créateur de jeux vidéo de 32 ans, explique lui avoir « peu voté aux législatives » jusqu’ici. Mais cette fois, « j’ai eu l’impression qu’en votant, j’aurais plus d’impact, que ça serait plus utile », dit l’informaticien. Dans le Puy-de-Dôme, au village de Saint-Georges-de-Mons, Frédéric Cordoba, 36 ans, et Audrey Mertz, 39 ans, ont voté pour la première fois de leur vie à l’élection présidentielle et récidivent pour ces législatives : « On a décidé de voter parce que la vie est devenue trop dure et on espère que cela fera changer les choses ».

L’abstention touche en premier lieu les jeunes et les catégories populaires. A 17 heures, ce dimanche, la Seine-Saint-Denis est le département ayant le moins voté (27,7 %). A Douai (Nord), Micheline Delfosse, 90 ans, est allée voter dès 9h30. Ce qui compte pour cette retraitée dynamique, trottant derrière son chien, c’est avant tout « que les malades et les personnes âgées soient bien pris en compte ». Pour Henri Muceli, 53 ans, venu à vélo à son bureau de vote de Thionville (Moselle), il faudrait rendre le vote « obligatoire comme en Belgique ».

Découvrez les résultats des législatives 2022 par circonscription dans chaque ville et département.