Les violents orages de samedi ont fait un mort et deux blessés graves, annonce Gérald Darmanin

INTEMPERIES Encore 15.000 foyers sont privés d'électricité, précise aussi le ministre de l'Intérieur ce dimanche matin

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'un orage.
Illustration d'un orage. — Pixabay

Les violents orages qui ont traversé la France, samedi, ont fait un mort et « 15 blessés, dont deux graves » , annonce ce dimanche matin Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur. Par ailleurs, encore 15.000 foyers sont toujours privés d’électricité en France.

La personne décédée est une femme «emportée par une coulée de boue» à Rouen, où les inondations ont été particulièrement importantes. Elle est morte noyée après avoir été coincée sous une voiture. Parmi les deux blessées graves figure un jeune garçon de 13 ans qui se trouve «dans un état critique», a détaillé le ministre de l'Intérieur, lors d'un point presse place Beauvau.

3.500 interventions des sapeurs-pompiers

Au total, les 2.400 sapeurs-pompiers engagés ont réalisé 3.500 interventions et 50.000 impacts d'éclairs ont été recensés, a détaillé le ministre, soulignant qu'il s'agissait de «la première fois depuis vingt ans» qu'une partie aussi vaste du territoire était traversée simultanément par des orages.

Parmi les dégâts causés, Gérald Darmanin a évoqué des «ouvrages d'art», notamment des ponts «emportés» en Mayenne, et également des cultures viticoles, en particulier dans les Landes et le Gers.

Le ministre a également annoncé qu'il proposerait «en fin de semaine» à la Première ministre Elisabeth Borne de décréter «l'état de catastrophe naturelle» afin de «permettre aux personnes de déclencher leurs assurances».

La vigilance orange levée par Météo-France

Météo-France a levé dimanche matin la vigilance orange «Orages» pour les 25 départements qui restaient concernés, principalement situés dans le quart nord-est de la France.