Armes à feu : De plus en plus de Français s’arment pour se défendre

BILAN En dix ans, les clubs de tir ont vu le nombre de leurs licenciés exploser

20 Minutes avec AFP
— 
Armes à feu (illustration).
Armes à feu (illustration). — THOMAS OLIVA / AFP

En France, le nombre de tireurs sportifs a explosé ces dernières années. De 145.000 en 2011, ils sont passés à plus de 240.000 aujourd’hui, soit une augmentation de près de 70 %, selon une information de nos collègues de France Info.

Le club de tir de La Ferté-Bernard, dans la Sarthe, a ainsi enregistré une trentaine de nouvelles inscriptions, depuis septembre 2021, seulement. « C’est impressionnant, parce qu’on n’a jamais eu autant de licenciés, et on a de plus en plus de demandes », confie son président, Christophe Dinet. 

Un « Envoyé spécial » consacré au sujet

Pour le professionnel cet engouement peut avoir deux causes : le climat post-attentats et, plus récemment, la guerre en Ukraine​. Mais il y a aussi des raisons moins avouables, telle une volonté d’autodéfense « pour certaines personnes ». Si quelques-uns confient s’être équipés parce qu’ils habitent « dans une campagne où les forces de l’ordre vont mettre trois quarts d’heure, une heure pour venir », la plupart de ses clients restent très discrets. Et « ce n’est pas facile à détecter… Parce que c’est tabou ! ».

Ce jeudi 2 juin, l’équipe d’Envoyé spécial a diffusé deux reportages autour de la circulation et le contrôle des armes en France et l’autorisation, au Texas, du port d’armes pour les enseignants et les étudiants. Les Français sont-ils plus armés qu’il n’y paraît ? Envoyé spécial a enquêté sur ce véritable phénomène de société.