Circulation : Bison futé voit noir ce dimanche sur les routes pour la fin du pont de l’Ascension, 850 km de bouchons à la mi-journée

BOUCHONS De nombreux Français ont profité du seul pont de mai pour partir s’aérer, mais maintenant il faut rentrer, et ça s'annonce plus difficile que prévu

X.R.
— 
Des embouteillages sont prévus jusqu'en soirée. (illustration)
Des embouteillages sont prévus jusqu'en soirée. (illustration) — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ah on l’avait attendu, ce fameux pont de mai… Mais les deux premiers jours fériés sont tombés un dimanche, nous plombant le moral. Heureusement, il restait le pont de l'Ascension pour rattraper un peu le tout. Dès mercredi soir, ou jeudi à l’aurore, ou après une grasse matinée bien méritée, de nombreux Français sont partis s’aérer l’esprit. Seulement voilà, si chacun est parti à sa guise, tous ont voulu prolonger au maximum le plaisir. Or, à un moment, il faut bien rentrer.

Conséquence, les routes du retour risquent d’être très engorgées ce dimanche, selon Bison futé. La journée est classée noire à l’échelle nationale, et Morgane Sauzy, responsable communication de Vinci Autoroutes Rhône Alpes Auvergne invitée sur France Info, s’attend même à des difficultés « depuis tôt le matin jusqu’à même minuit sur certains axes ». Le trafic était déjà dense à la mi-journée, avec un peu plus de 850 km de bouchons et de ralentissements. Les principales difficultés se concentraient principalement dans le sud notamment sur l'A7 avec une circulation en accordéon de 80 km de Mornas à Portes-lès-Valence vers 12h30, selon Bison Fûté.

A Saint-Arnoult, des bouchons jusqu’au bout de la nuit

Pas une région ne sera épargnée. « Les principales difficultés sont attendues dans le Sud sur les autoroutes A7, A8, A9, A61 et A75 », indique Bison futé, mais l’Ouest ne sera pas en reste avec une Bretagne congestionnée et des bouchons attendus « sur les autoroutes A10, A11, A13, A20 et A71 ». Certains axes donnent carrément envie d’envisager le télétravail lundi, comme l'A11 entre Nantes et Paris, que le site conseille d’éviter « entre 10h et 19h ». La palme revient à l’axe Orange-Lyon, saturé « de 8h à 20h ». Vers 13h, le temps de parcours entre ces deux villes était de 3h10, contre 1h40 en temps normal selon Vinci Autoroutes. Au péage de Saint-Arnoult et au tunnel du Mont Blanc, la situation ne pourrait revenir à la normale qu’après minuit.

Pour survivre à ce long dimanche d’embouteillages, mieux vaut donc partir tôt et bien équipé. Prendre à boire, surtout pour les enfants, faire des pauses toutes les deux heures (de toute façon vous auriez avancé de 50m maximum), et rester vigilant lorsque des « accordéons » se créent.