Grenoble : Un braqueur blessé mortellement par le tir d’un gendarme

ARRESTATION Le suspect, âgé de 63 ans, a braqué vendredi après-midi une station-service dans laquelle il venait acheter de l’alcool

C.G. avec AFP
— 
Un gendarme (illustration)
Un gendarme (illustration) — CELINE BREGAND/SIPA

Un homme de 63 ans, qui venait de commettre un braquage dans une station-service de Seyssinet-Pariset, en Isère, est décédé vendredi après-midi des suites de ses blessures après avoir été touché par le tir d’un gendarme, a indiqué le parquet de Grenoble. Placé en garde à vue, le militaire a été libéré samedi en fin d’après-midi « à l’issue de la remise en situation sur les lieux », indique Eric Vaillant, le procureur de la République.

« Les enquêtes judiciaires sont automatiques quand il y a usage des armes par un policier ou un gendarme », ajoute-t-il.

Les faits se sont déroulés vers 17 heures dans une station Total de la commune, après que l’individu eut « tiré en direction de la caissière » avec une arme à feu.

Enquête ouverte auprès de l’IGGN

Le suspect était « un voisin qui venait régulièrement acheter de l’alcool » sur place. « Les gendarmes sont rapidement arrivés sur les lieux et l’un d’eux a fait usage de son arme, blessant mortellement le braqueur », précise Eric Vaillant qui a saisi « la section de recherches de la gendarmerie sur ce vol avec arme et, en parallèle, l’IGGN (l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale) sur l’usage des armes par le gendarme ». Elle devra déterminer si le militaire était en danger au moment de tirer sur le braqueur.

« Il a expliqué que le braqueur continuait à le menacer avec son arme malgré ses demandes de la lâcher », indique le procureur de la République, précisant que toutes les personnes qui auraient des vidéos de la scène sont invitées à les communiquer via la plateforme de l'IGGN (avec le mot-clé SEYSSINET) ou à la gendarmerie la plus proche.