Christophe Habas, l'ex-Grand Maître du Grand Orient de France, est décédé

DISPARITION Christophe Habas était chef du service de neuro-imagerie de l’hôpital des Quinze-Vingt à Paris

20 Minutes avec AFP
— 
Chistophe Habas en 2017.
Chistophe Habas en 2017. — LIEWIG-POOL

Neuroradiologue et ancien Grand Maître du Grand Orient de France, Christophe Habas, est décédé vendredi soir à l’âge de 55 ans des suites d’une longue maladie, a-t-on appris auprès de sa famille. Une messe en son souvenir sera organisée la semaine prochaine à Paris, avant son inhumation dans le caveau familial à Gan, dans les Pyrénées-Atlantiques​. « Un hommage maçonnique lui sera rendu lors de son inhumation », a précisé sa famille.

Entré en franc-maçonnerie en 1993, Christophe Habas a été élu en 2016 Grand Maître du Grand Orient de France, principale obédience maçonnique française avec environ 50.000 membres. Il a occupé cette fonction jusqu’à l’année suivante.

Des travaux sur le cervelet

« C’était un maçon de grande envergure, un homme d’une très grande valeur et très discret », a déclaré auprès de l’AFP son ami, le chef d’entreprise Daniel Keller, qui l’avait précédé dans la fonction de Grand Maître.

Médecin reconnu, Christophe Habas était chef du service de neuro-imagerie de l’hôpital des Quinze-Vingt à Paris et professeur associé à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. L’Académie de médecine lui avait décerné en 2021 le prix de la société des eaux minérales d’Evian-Les-Bains pour ses travaux sur l’analyse en IRM de la structure et du fonctionnement du cervelet.