Oise : Un village de 400 habitants pourrait bientôt être rattaché à la Somme

VIE LOCALE Les habitants de Golancourt (Oise) ont voté à 88 % pour un rattachement à la communauté de communes de l’est de la Somme (CCES)

20 Minutes avec agence
— 
Les habitants de Golancourt ont participé à une consultation citoyenne (illustration).
Les habitants de Golancourt ont participé à une consultation citoyenne (illustration). — Jacques Witt/SIPA

A Golancourt dans l’Oise, les habitants étaient invités à se prononcer lors d’une consultation citoyenne sur un éventuel rattachement de leur commune à la communauté de communes de l’est de la Somme (CCES), dans le département voisin donc, en lieu et place du Pays noyonnais. Résultat : les riverains ont voté à 88 % en faveur de ce changement, rapporte Le Parisien dimanche.

Une proximité géographique

Le taux de participation n’a été que de 56,6 % lors de cette consultation. 158 personnes ont voté « oui » et 19 « non ». Deux bulletins nuls ont aussi été dépouillés.

S’ils ont fait le choix d’un rattachement à la communauté de communes de l’est de la Somme (CCES), c’est notamment en raison de leur proximité géographique. Mais aussi pour réaliser des économies.

Un rattachement dès 2023 ?

La commune n’avait pas l’obligation de procéder à une telle consultation, mais les élus voulaient montrer l’intérêt public de leur démarche.

Désormais, les élus du conseil communautaire de la CCES vont devoir voter. Il faudra l’approbation des deux tiers des élus pour que le rattachement puisse s’opérer au 1er janvier 2023.