C’est l’heure du BIM : L’affaire Abad parasite le premier Conseil des ministres, records de chaleur et Français en difficulté à Roland-Garros

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Emmanuel Macron et Elisabeth Borne, à l’Elysée le 27 juin 2018 (illustration).
Emmanuel Macron et Elisabeth Borne, à l’Elysée le 27 juin 2018 (illustration). — Julien de Rosa/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Premier Conseil des ministres, l’affaire Abad embarrasse déjà le gouvernement

Le second quinquennat d’Emmanuel Macron va véritablement passer ce lundi en mode travail. L’équipe de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne doit en effet fouler peu avant 10 heures le gravier de l’Elysée pour un Conseil des ministres. Au menu du jour, les grandes priorités tracées par le président : école, santé, transition écologique mais aussi la lutte contre l’inflation. Problème toutefois pour la nouvelle équipe, les accusations de viol contre Damien Abad viennent obscurcir cette rentrée. La polémique enfle depuis samedi et elle pourrait sonner comme la première fausse note du nouvel exécutif.

Nouveaux records de chaleur dans le Massif Central et les Alpes

La France a encore chaud. Des records de chaleur pour le mois de mai continuent en effet de tomber. Ils ont ainsi été enregistrés dimanche, notamment dans le Massif Central et les Alpes, selon des chiffres provisoires de Météo-France. Parallèlement, une majeure partie de la France a été placée sous vigilance aux orages, dont 21 départements en vigilance orange (un quadrilatère allant des Landes au Rhône au sud et des Deux-Sèvres au Cher au nord), et 66 autres en jaune, selon un bulletin datant de 16h07 dimanche et valable jusqu’à ce lundi 16 heures.

Après des mois de galère, Grégoire ne se met pas de Barrère à Roland-Garros

Grégoire Barrère fait honneur au tennis français, et il est cette année le seul à agir ainsi à Roland-Garros. Le Français, 209e mondial, s’est en effet qualifié dimanche pour le second tour en éliminant le Japonais Taro Daniel, 105e, en 5 sets (3-6, 6-2, 0-6, 6-3, 6-4). Mais comme craint, l’édition 2022 commence difficilement pour les Bleus : sur les six Français en lice dimanche au premier jour de Roland-Garros, il est donc le seul à se hisser au deuxième tour. Quentin Halys, Clara Burel, Harmony Tan, Kristina Mladenovic et Carole Monnet sont sortis dès leur entrée. Pour continuer sa route, Barrère devra battre mercredi l’Américain John Isner.