Les prix des billets de train en hausse de 15 % selon l’Insee, la SNCF dénonce de « faux » chiffres

DESACCORD La SNCF assure que les tarifs ont baissé de 7 % depuis juin 2021 et le lancement de la nouvelle carte Avantage

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un billet de train SNCF.
Illustration d'un billet de train SNCF. — ALLILI MOURAD/SIPA

Le débat fait rage entre l’Insee et la SNCF. L’institut de statistique assure que les prix des billets de train ont augmenté de 15,3 % au cours des trois derniers mois tandis que le transporteur se défend en avançant une baisse de 7 % depuis juin 2021, rapporte BFMTV.

Un système automatisé de collecte des données

L’Insee est formel : les prix du « transport de passagers par train » ont explosé. Dans le détail, le coût a augmenté de 11,7 % en février par rapport à la même période en 2021, de 13,8 % en mars puis de 14,6 % en avril.

Afin d’établir ce constat, l’institut a collecté des données par Internet sur les sites de vente de billets de train grâce à un système automatisé pour des voyageurs avec ou sans carte de réduction et selon différentes antériorités d’achat, de 2 jours à 60 jours avant le départ du train. Une méthodologie qui permet de prendre en compte l’évolution en temps réel du prix du billet pratiqué par la SNCF, selon le taux de remplissage du train.

Les chiffres de l’Insee sont « faux » selon la SNCF

Sur les réseaux sociaux, les voyageurs semblent partager l’analyse de l’Insee. Beaucoup mettent en avant des tarifs parfois exorbitants, rendant parfois l’avion plus concurrentiel que le train.

Mais la SNCF assure qu’il n’en est rien. Le transporteur va même jusqu’à qualifier de « faux » les chiffres de l’Insee. Il affirme que les prix ont diminué de 7 % depuis juin 2021 et le lancement de la carte Avantage.

La différence entre les chiffres de l’Insee et ceux de la SNCF s’explique par des méthodes de calcul très différentes, qui ne permettent cependant toujours pas de savoir si les prix des billets de train sont en hausse ou en baisse en France.