C’est quoi ces défilés de motards en costard à Toulouse et partout en France ?

PARADE A l’occasion de la « Distinguished Gentleman’s Ride », d’élégants bikers sont attendus dimanche midi à Toulouse et partout dans le monde. On vous explique pourquoi

Marie-Dominique Lacour
— 
La parade doit avoir lieu à Toulouse et 47 autres villes de France.
La parade doit avoir lieu à Toulouse et 47 autres villes de France. — Association Capitole Gentlemen Motorcycle
  • La « Distinguished Gentleman’s Ride » est un défilé de motards en costumes classiques qui se tiendra cette année le dimanche 22 mai dans plus de 115 pays.
  • Le mouvement vise à changer l’image des motards et collecter des fonds pour la recherche sur le cancer de la prostate et la santé mentale des hommes.
  • A Toulouse, la parade devrait réunir entre 150 et 200 motos qui partiront du Pont-Neuf à 11 heures, direction le Port Viguerie.

Les bikers vous font peur ? Vous changerez peut-être d’avis ce dimanche. L’édition 2022 de « The Distinguished Gentleman’s Ride » s’annonce lustrée : motos vintages ou néorétro, costumes trois-pièces et nœuds papillons, la parade à deux-roues des « gentilshommes distingués » veut casser l’image du motard voyou. 115 pays et 48 villes françaises participent le même jour à l’événement mondial. A Toulouse, Patrice Gabas, président de l’association Capitole Gentlemen Motorcycle, organise le défilé après deux années blanches dues au Covid-19. Il espère réunir 200 gentlemen… et women car « il y a de plus en plus de femmes, motardes comme passagères », se réjouit-il.

La Ladies and Gentlemen Ride n’est pas pour tout de suite, mais Emmanuelle Coquereau, membre de l’association, enfourchera dimanche sa Speed twin rouge pour « motiver les futures motardes ». Dans ce milieu masculin, elle salue l’évolution des mentalités : « bien sûr, il y a encore du sexisme ! Même si le plus souvent ils n’en ont pas conscience. Mais désormais les femmes pilotes sont reconnues par leurs pairs, on voit de plus en plus de mécaniciennes, d’ailleurs souvent très douées. Et maintenant, quand on organise des événements entre motardes, les hommes veulent participer ! » s’amuse la dynamique Toulousaine bien dans ses bottes.

Pour la bonne cause

Derrière le défilé, le mouvement vise à sensibiliser. L’australien Mark Hawwa a lancé en 2012 la première Ride à Sydney. Inspiré par une photo célèbre du personnage de Don Draper (Mad Men), il a voulu lutter contre les stéréotypes négatifs associés aux motards et mobiliser cette communauté autour de la santé masculine. Les bénéfices des parades sont depuis reversés, via Movember​, à la recherche sur le cancer de la prostate et aux programmes de santé mentale et prévention du suicide.

« Être gentleman, c’est une question de choix. Le nôtre, c’est d’aider des causes justes avec style », précise Patrice Gabas. Même si quelques motos « sportives » sont parfois acceptées, le mouvement s’attache à garder son principe fondateur : des engins classiques, d’époque, custom ou néorétro, montés par des bikers lookés. Un « prix de l’élégance » sera d’ailleurs attribué dimanche aux trois plus belles machines par un jury composé de représentants des principales marques d’engins.