C’est l’heure du BIM : Une chaleur record en France, le PIB russe s’effondre et la Ligue Europa pour Francfort

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Des personnes profitant du soleil autour d'un des bassin au jardin des tuileries, à Paris le 9 mai 2022 (illustration).
Des personnes profitant du soleil autour d'un des bassin au jardin des tuileries, à Paris le 9 mai 2022 (illustration). — Xavier Francolon/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

De nombreux records de températures sont tombés mercredi

La France a chaud, très chaud. Le fameux dôme de chaleur qui surplombe l’Hexagone en plein mois de mai a fait les choses en grand mercredi. Selon Météo-France, pas moins de 12 records sont tombés ou ont été égalés lors de cette journée suffocante. La palme revient au Cap-Ferret, en Gironde, avec un 35 °C tout rond qui fait s’évaporer un record vieux de 20 ans. Des dégradations orageuses doivent venir rafraîchir l’atmosphère ce jeudi, mais les températures pourraient encore dépasser les 30 °C particulièrement en Alsace, dans l’axe Rhône/Saône et en vallées d’Auvergne.

La Russie prévoit une chute de son PIB entre 7,8 % et 8,8 % en 2022

L’économie russe va mal. Le Produit intérieur brut de la Russie devrait en effet connaître une contraction comprise entre 7,8 % et 8,8 % en 2022, a estimé mercredi le ministère russe du Développement économique. Selon un scénario de base, qui prévoit une baisse des prix du pétrole d’ici la fin de l’année à 73-74 dollars le baril, le PIB devrait chuter de 7,8 %, indique le ministère dans ses prévisions macroéconomiques. Par contre, si les sanctions, imposées depuis le lancement de l’offensive de Moscou en Ukraine, devaient se durcir, et que les prix du pétrole devaient connaître une baisse plus importante, l’économie devrait alors se contracter de 8,8 %.

Grâce à un Trapp magistral, Francfort s’offre sa deuxième Ligue Europa

L’Eintracht Francfort peut dire merci à un ancien gardien du PSG. Le club allemand a remporté mercredi à Séville la deuxième C3 de son histoire en battant les Glasgow Rangers 1-1, 5-4 aux tirs au but en finale, grâce à son héros Kevin Trapp, impérial. Auteur de deux arrêts décisifs au bout de la prolongation, Trapp a également stoppé la tentative du vétéran gallois Aaron Ramsey pendant la séance de tirs au but pour consacrer son équipe. A la fin de la rencontre, Oliver Glasner avait lui aussi le sourire. Il est en effet devenu le premier entraîneur autrichien à soulever un trophée européen depuis le légendaire Ernst Happel en 1983. Et petite consolation pour les Ecossais : le capitaine James Tavernier est devenu le premier défenseur de l’histoire à finir meilleur buteur de la Ligue Europa, avec 7 buts.