Des maires vent debout contre le festival électro de l'aéroport du Bourget

NUISANCES SONORES Cinq élus en appellent au préfet de police Didier Lallement pour prendre des mesures

20 Minutes avec agence
— 
Un concert. (Illustration)
Un concert. (Illustration) — SYSPEO/SIPA

C’était le festival de trop pour les maires de cinq communes environnantes. Le Cercle Festival qui s’est déroulé sur le tarmac de l’aéroport du Bourget ( Seine-Saint-Denis) le week-end dernier a causé d’après eux des nuisances sonores extrêmes. Il aurait aussi engendré des incivilités et des problèmes de sécurité. L’évènement a réuni 24.000 amateurs de musiques électroniques, dansant jour et nuit.


Selon Le Parisien, les maires de Dugny, du Bourget, du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) et de Garges-lès-Gonesse et Bonneuil-en-France (Val-d’Oise) ont contacté le préfet de police Didier Lallement. Ils lui ont adressé ce lundi un courrier collectif demandant des mesures avant les prochains festivals, prévus les 26-27 août et 16-17 septembre.

Ras-le-bol des riverains

Sur la page Facebook de Quentin Gesell, maire DVD de Dugny, les riverains ont eux aussi exprimé leur désarroi devant ces festivités à répétition. L’édile a proposé « l’installation de murs de paille pour absorber les décibels », tandis que celui du Bourget a dénoncé la saleté sur la voirie et les incivilités.