Noyades en Gironde : La préfecture « déconseille » la baignade sur le littoral

PREVENTION Trois personnes sont décédées par noyade depuis dimanche sur le littoral girondin, tandis qu’un baigneur est toujours porté disparu

Mickaël Bosredon
— 
Plage, Soulac (Gironde), Nouvelle-Aquitaine. Océan Atlantique.
Plage, Soulac (Gironde), Nouvelle-Aquitaine. Océan Atlantique. — M.Bosredon/20Minutes

Dans un communiqué diffusé ce mercredi midi, la préfecture de la Gironde « déconseille » la baignade dans le département ces jours-ci. Trois personnes sont décédées par noyade sur le littoral girondin entre dimanche et mardi, tandis qu’un baigneur est toujours porté disparu.

Dans ce contexte, la préfète de la Gironde Fabienne Buccio « appelle les personnes qui fréquentent les plages girondines, baigneurs et pratiquant une activité nautique, à la plus grande prudence. » Les conditions de baignade « sont particulièrement dangereuses en ce moment compte tenu de la concordance de divers phénomènes : houle et vagues de bord, forts courants et formation de baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées pour la saison. » Il convient en conséquence « de redoubler de prudence et d’éviter de se baigner. »

Très peu de plages surveillées

L’arrivée précoce de chaleurs estivales, se fait alors que les postes de surveillance des plages ne sont quasiment pas ouverts, et que très peu de plages sont donc surveillées. La surveillance se met généralement en place plus tard dans la saison, les maires des stations balnéaires mettant en avant le coût du dispositif.

Dans ce contexte, l’État a toutefois décidé de positionner ce mercredi à Lacanau l’hélicoptère de Sécurité civile de la base de Bordeaux (Dragon 33) et une équipe de plongeurs-sapeurs-pompiers, en plus de leur présence sur place les week-ends et pour le pont de l’Ascension.