Lyon : Le Foyer Notre-Dame des Sans-abri lance un appel aux dons pour financer un centre d’accueil pour femmes et enfants

APPEL AUX DONS Le Foyer Notre-Dame des Sans-abri lance ce mercredi une campagne participative pour financer son 40e centre d’accueil : un immeuble-crèche réservé aux femmes, avec ou sans enfants, pour faciliter leur réinsertion

Jennifer Lesieur
— 
A la recyclerie de Notre-Dame des Sans-abri, on reconditionne les Playmobil qui seront envoyés aux donateurs.
A la recyclerie de Notre-Dame des Sans-abri, on reconditionne les Playmobil qui seront envoyés aux donateurs. — J.L. / 20 MINUTES
  • Depuis 1950, le Foyer Notre-Dame des Sans-abri héberge 1.840 personnes précaires dans la métropole lyonnaise, pour faciliter leur réinsertion professionnelle.
  • L’association lance aujourd’hui un appel aux dons pour financer un centre d’accueil spécifique aux femmes seules, notamment pour faciliter la garde d’enfants.
  • Le bâtiment, qui comprendra des logements, un jardin et une crèche dans le 6e arrondissement, marque la volonté du Foyer de s’ancrer davantage dans la ville.

Un accueil « inconditionnel » : c’est la mission que s’est fixée le Foyer Notre-Dame des Sans-abri il y a 72 ans. Et qu’il continue d’assurer, à travers une trentaine de sites, dans la métropole lyonnaise. Aujourd’hui, plus de 1.800 personnes aux parcours de vie difficiles y trouvent un accompagnement pour faciliter leur réinsertion professionnelle et retrouver l’autonomie financière. « Le Foyer est plutôt généraliste dans son accueil », précise Marion Veziant-Rolland, directrice de l’association, « mais il a parfois ses limites et doit répondre à des problématiques spécifiques, comme celles des femmes avec des enfants. »

Une crèche aussi ouverte aux familles du quartier

C’est pour affiner l’accueil de ce public que le Foyer lance ce mercredi son nouveau projet. Un bâtiment réservé aux femmes seules, avec enfants ou non, qui sera construit rue d’Inkermann, dans le 6e arrondissement de Lyon. La première pierre sera posée cet été, et accueillera ses premiers résidents début 2024. 56 logements sont prévus autour d’un jardin et d’espaces communs. Avec une particularité qui s’imposait : une crèche.

« Les femmes que nous accueillons sont parfois entravées par la garde de leur enfant », remarque Marion Veizant-Rolland, « ce qui entraînant un cercle vicieux : on ne peut pas les faire garder tant qu’on n’a pas d’emploi, et sans garde, c’est compliqué de chercher un emploi ! Or, notre expérience prouve que l’activité est centrale dans la façon dont les personnes remontent la pente. »

Autre innovation : cette crèche sera également ouverte au voisinage. « Cela marque une volonté nouvelle du Foyer, de s’ouvrir à la vie du quartier, en permettant à d’autres familles de participer à la vie de l’établissement », ajoute Marion Veziant-Rolland. « Nous avons voulu conjuguer des conditions d’accueil apaisantes, sécurisées, avec la possibilité de regarder vers l’avenir, pour ce public qui n’a pas de problématiques de régularité sur le territoire, mais plutôt d’insertion. »

Pour chaque don, un Playmobil symbolique sera envoyé

Or, si le terrain est trouvé, le bâtiment reste encore à construire. La Ville et Métropole de Lyon ont déjà contribué à hauteur de 1.245 000 euros, et des opérations de mécénat sont en cours. Mais il faut aller vite. C’est pourquoi le Foyer s’est associé à l’agence Conversationnel pour lancer une campagne participative originale, à destination des particuliers. Avec un joli film en stop-motion réalisé pour l’occasion.

Une page Ulule invite à déposer un don de 15 à 1.500 euros. Et pour symboliser l’histoire de ces familles qui reste à écrire, un petit cadeau sera envoyé à chaque donateur : des Playmobil, issu de la recyclerie du Foyer, là où sont triés les dons qui financent ses activités. Pour 20 euros ou plus, le donateur recevra toute une famille Playmobil ; pour 300 euros, une famille et une cuisine. « Ces donations permettront de construire le foyer pas à pas, symboliquement, et de faire de cette histoire une réalité », conclut le Foyer, en s’inspirant du slogan des célèbres jouets.