Nouvelle-Aquitaine : Trois morts sur le littoral en une journée en raison des courants de baïne

DANGER Trois personnes sont mortes noyées mardi sur le littoral en Gironde et en Charente-Maritime, quarante-huit heures après un premier décès par noyade dimanche après-midi à Lacanau

Mickaël Bosredon
— 
L'hélicoptère de la sécurité civile de la Gironde, Dragon 33.
L'hélicoptère de la sécurité civile de la Gironde, Dragon 33. — M.Bosredon/20Minutes
  • Deux personnes de 62 ans et 69 ans sont mortes moyées mardi après-midi au niveau de la plage du Grand Crohot à Lège-Cap-Ferret, tandis qu’une troisième personne est décédée à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime).
  • Un baigneur qui pratiquait le bodyboard au niveau du Porge (Gironde) est, lui, toujours porté disparu depuis mardi.
  • Dimanche, c’est un jeune homme de 18 ans qui était décédé par noyade à Lacanau (Gironde).

Après un décès par noyade dimanche, au niveau de la plage de Lacanau, l'océan a encore frappé dans la journée de mardi. Trois personnes sont mortes noyées en 24 heures - deux en Gironde et une en Charente-Maritime -, tandis qu’un bodyboarder est toujours porté disparu.

Mardi à 14h50, une baigneuse de 62 ans a été emportée par une baïne au niveau de la plage du Grand-Crohot, à Lège-Cap-Ferret. Sortie de l’eau, elle n’a pu être réanimée malgré l’intervention de l’équipe médicale de l’hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 33.

Peu avant 17 heures, une nouvelle alerte était lancée depuis la même plage du Grand Crohot. C’est, cette fois-ci, un homme de 69 ans qui est décédé, noyé.

Toujours à la recherche d’un bodyboarder disparu au Porge

Plus tôt dans la journée, à 14h15, un baigneur qui pratiquait le bodyboard a été pris dans une baïne au niveau de la plage centrale du Porge. En plus de l’intervention des pompiers et des gendarmes, l’hélicoptère Dragon 33 avait déjà été engagé, puis un hélicoptère Caracal de la base aérienne 120 de Cazaux est venu en renfort en fin d’après-midi.

« Après trois heures d’investigations infructueuses et faute d’élément nouveau, les recherches par moyens dirigés ont été suspendues à 17h49 » indique la préfecture maritime de l’Atlantique.

La préfecture maritime appelle les baigneurs « à la plus grande vigilance en ces périodes de forts coefficients de marée ». Elle déplore en tout « trois décès en raison des courants de baïne » dans la journée de mardi sur le littoral aquitain, avec un autre drame qui s’est produit à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime).