Le Blanc-Mesnil : Le nouveau nom ukrainien envisagé pour un parc ne fait pas l’unanimité

HOMMAGE Anne de Kiev pourrait remplacer Jacques Duclos

20 Minutes avec agence
L'éventuel changement de nom du parc Jacques-Duclos au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) passe mal auprès de certains. Photo d'illustration.
L'éventuel changement de nom du parc Jacques-Duclos au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) passe mal auprès de certains. Photo d'illustration. — SIPA

La mairie du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) pense à rebaptiser le parc communal. Elle aimerait lui donner le nom d’Anne de Kiev, princesse ukrainienne qui a épousé Henri Ier, roi de France. Un moyen pour la municipalité de montrer sa solidarité au peuple Ukrainien pendant la guerre, explique Le Parisien.

Une délibération pourrait être proposée lors du prochain conseil municipal en juin 2022. Mais l’idée ne séduit pas tout le monde, notamment le groupe d’opposition communiste. La ville a été dirigée par le PCF jusqu’en 2014.

Un nom lourd de sens

En cause, le nom actuel du parc, Jacques-Duclos. Ce dirigeant politique a été député puis sénateur de Seine-Saint-Denis. Candidat à l’élection présidentielle de 1969, il avait obtenu plus de 21 % des voix au premier tour. Il s’agit d’un record pour le parti politique.

« On est plus dans la débaptisation du parc Jacques-Duclos que dans la rebaptisation du parc Anne-de-Kiev », a dénoncé Didier Mignot ancien maire PCF du Blanc-Mesnil. L’idée ne séduit pas non plus tous les habitants. Certains trouveraient plus utile d’aider l’Ukraine autrement, notamment via des dons.