Récompensée au concours Lépine, l’invention de ce pompier pourrait vous sauver la vie

INNOVATION Pompier professionnel dans la Somme, Olivier Rognon a mis au point un système simple mais redoutablement efficace d’extraction rapide de victimes. Son innovation a reçu plusieurs médailles, dont la très convoitée médaille d’or du préfet de police au concours Lépine

Mikaël Libert
— 
Le R-O system du pompier Olivier Rognon en action.
Le R-O system du pompier Olivier Rognon en action. — Sdis de la Somme
  • Olivier Rognon, pompier de la Somme, a remporté plusieurs récompenses au concours Lépine de la Foire de Paris en mai.
  • Il a inventé un système simple et rapide pour extraire des victimes : une ceinture de sauvetage qui s’attache en trois secondes.
  • Baptisé R-O, cette innovation devrait bientôt équiper des services de secours en France et en Europe.

Simplicité et crédibilité. Début mai, au cours de la 121e édition du célèbre concours Lépine, un sapeur-pompier de la Somme a été doublement récompensé pour l’invention qu’il y présentait. Baptisée R-O, l’innovation d’Olivier Rognon pourrait bien révolutionner la prise en compte des victimes et la sécurité des intervenants lors de sinistres où la rapidité d’extraction est primordiale. 

Olivier Rognon n’est pas un bleu chez les pompiers. Il a commencé en 1994 en tant que volontaire dans sa région natale, la Franche-Comté, puis il est passé professionnel à Paris avant d’arriver, en 2013, au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Somme, à Amiens. A 47 ans, ce costaud a déjà consacré près de 30 ans de sa vie à celle des autres. Une longue expérience qui lui permet de repérer rapidement les choses qui vont et celles qu’il est possible d’améliorer. « J’ai pas mal d’idées, mais c’est la première fois que je me lance dans la concrétisation de l’une d’elles », reconnaît Olivier Rognon. Cette idée, c’est le R-O, un système portatif et ultrarapide pour extraire les victimes.

L'idée est simple, encore fallait-il y penser

Concrètement, cela consiste en une sangle de sécurité, fixée sur le harnais du respirateur, que le sauveteur passe sous les bras de la victime, ce qui lui permet de la sortir d’un mauvais pas tout en gardant les mains libres. « Cet aspect mains libres est primordial pour que le pompier ou le policier puisse continuer d’agir tout en sortant la victime », insiste Olivier Rognon. L’autre axe intéressant, c’est la rapidité et la facilité d’utilisation. « Dans des situations d’urgence, l’intervenant est en état de stress extrême. Le but était de créer un dispositif qui s’utilise de manière réflexe, sans forcément réfléchir. Et quoi de plus réflexe que de mettre une ceinture ? », explique le pompier.

Si l’idée peut paraître bête, sa conception l’est beaucoup moins. D’ailleurs cela fait 6 ans que son inventeur en peaufine le prototype final, dans son salon, avec la machine à coudre familiale. Et ça marche, les démonstrations qu’il a faites devant ses collègues les ont bluffés. Le succès rencontré par le R-O au dernier concours Lépine est une preuve s’il en fallait, mais la consécration vient de plus haut : « Le 2e prix du préfet de police de Paris [à la Foire de Paris], c’est vraiment quelque chose, ça m’apporte une visibilité et une crédibilité inespérées », s’étonne encore le pompier.

Et son invention intéresse. Non seulement son SDIS de rattachement, mais d’autres services d’incendie en France et même en Suisse ou à Monaco. Reste à lancer la fabrication du produit fini qu’Olivier souhaite confier à des partenaires. « Il faut que cela reste peu cher, moins de 200 euros », estime-t-il. Parce qu’il sait bien que l’argent est le nerf de la guerre des conseils départementaux. Il voudrait aussi qu’une partie du prix soit reversée aux pupilles des pompiers.