« Folies fermières » : Comment un agriculteur a sauvé son exploitation en montant un cabaret rural

STRASS ET FOIN Ce samedi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre un fermier pas comme les autres

20 Minutes avec Brut
— 
David Caumette et des danseuses de sa troupe
David Caumette et des danseuses de sa troupe — BRUT Media (capture d'écran)

Le mercredi 11 avril sortait au cinéma Les Folies fermières qui raconte comment un paysan monte un « cabaret à la ferme » pour sauver son exploitation. Or le film est inspiré du vécu de Laetitia et David, un « vrai » couple d’agriculteurs tarnais.

« Quand j’ai repris la ferme familiale, en 2007, c’était une exploitation qui était en phase finale, se souvient David. J’étais la quatrième génération à vivre sur cette ferme et je me rendais compte que je n’allais pas pouvoir y arriver ». Alors pour sauver le dernier élevage de sa commune de 300 habitants, l’exploitant et son épouse ont imaginé la formule Les Folies fermières comprenant une visite pédagogique de la ferme suivie d’un dîner-cabaret.

« C’est grâce aux artistes que ma ferme a été sauvée »

« On aura beau dire ce qu’on veut sur les artistes, précise David, c’est grâce à eux que j’ai sauvé la ferme alors je leur dois beaucoup ! Nous, on est passionnés par notre travail et eux par le leur. Et c’est grâce à la magie de ces deux corps de métiers qui se rencontrent qu’on a réussi ».

Découvrez l’intégralité de son témoignage dans cette vidéo de notre partenaire Brut.