Règles : Comment une entreprise a créé un « congé menstruel » à l’attention de ses salariées

SANTÉ DES FEMMES Ce mardi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », revient sur une initiative privée qui pourrait inspirer une loi

20 Minutes avec Brut
— 
L'entreprise LOUIS a instauré un « congé menstruel »
L'entreprise LOUIS a instauré un « congé menstruel » — BRUT Media (capture d'écran)

Même s’il est – heureusement – de moins en moins tabou, le sujet des règles douloureuses et de leurs conséquences professionnelles n’est toujours pas intégré à la législation du travail. Du coup, certaines entités privées prennent les devants : l’entreprise de mobilier Louis a, par exemple, instauré un « congé menstruel » au bénéfice de ses sept salariées.

Une démarche inspirante et « qui fait avancer la cause des femmes »

« Une de nos collègues était absente, explique Lucie, chargée de communication. On m’a dit qu’elle ne se sentait pas bien et était rentrée en posant un jour de congé payé. On a considéré que c’était une inégalité alors on a abordé la question auprès des fondateurs de l’entreprise ». Thomas, créateur de Louis, a tout de suite montré son intérêt pour une initiative qui « peut permettre de montrer notre engagement et de faire avancer la "cause" ».

Aussitôt dit, aussitôt fait : la structure a mis en place un congé spécifique (d’une journée mensuelle) : « On fera un bilan de la fin d’année, précise Thomas. Mais il est certain que ça enlève de la charge mentale et que ça permet d’être mieux au travail ; la productivité sera automatiquement au rendez-vous. »

Découvrez en quoi consiste ce « congé menstruel » dans cette vidéo de notre partenaire Brut.