20 Minutes : Actualités et infos en direct
DEMATERIALISATIONVers la fin de la vignette verte sur le pare-brise des voitures ?

Assurance auto : Pourquoi la vignette verte sur le pare-brise pourrait bientôt disparaître

DEMATERIALISATIONLes compagnies d’assurance veulent en finir avec la vignette verte à apposer sur le pare-brise des véhicules assurés
C'est une petite révolution qui s'annonce. La vignette auto d?assurance verte, posée depuis près de 40 ans sur le pare-brise, pourrait bientôt disparaître. (Illustration)
C'est une petite révolution qui s'annonce. La vignette auto d?assurance verte, posée depuis près de 40 ans sur le pare-brise, pourrait bientôt disparaître. (Illustration)  - 20 Minutes  / 20 Minutes
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Vous avez une voiture ? Vous connaissez donc (très bien) ce rituel. Oui, changer ce petit macaron d’assurance, ce petit papier vert, en le faisant bien entrer dans le porte-vignette, sans le déchirer. Et que vous apposez ensuite, consciencieusement, de manière visible, sur le pare-brise. Et bien cette bonne vieille habitude (de près de 40 ans !) serait sur le point de prendre fin, selon le site d’information MoneyVox.

Ce certificat, envoyé chaque année par les assureurs à leurs clients, doit démontrer que le véhicule est bien assuré. Mais il serait bien trop facilement falsifiable. Bref, pas loin d’être inutile. On estime d’ailleurs à environ 750.000 le nombre de véhicules qui circulent sans assurance en France. Et ce n’est pas écolo non plus. Ni économique.
France Assureurs (qui regroupe 247 entreprises d’assurance), milite pour sa suppression et parlemente actuellement avec les trois ministères concernés, ceux de l’Economie, des Transports et de l’Intérieur.

50 millions de documents envoyés chaque année en France

France Assureurs pointe l’envoi de 50 millions de documents chaque année en France. Ne plus les envoyer permettrait aux compagnies d’assurance de faire des économies estimées à environ 17 millions d’euros, qu’ils « devraient » redistribuer à leurs clients sous la forme d’une baisse du prix des contrats d’assurance auto.

L’idée serait que ce document soit remplacé par le Fichier des véhicules assurés (FVA), un fichier qui centralise toutes les informations sur les contrats d’assurance auto en cours. En place depuis 2016, il compte aujourd’hui plus de 56 millions de véhicules, et recense des informations précises sur les contrats d’assurance en vigueur (immatriculation du véhicule, nom de l’assureur, numéro du contrat et date d’échéance, etc.). Il est mis à jour quasiment en temps réel puisque les assureurs disposent d’un délai de 72 heures pour signaler les changements.

Le défaut d’assurance est lourdement sanctionné en France : l’automobiliste non-assuré s’expose à une amende de 3.750 euros et éventuellement à la suspension ou à l’annulation de son permis de conduire, avec confiscation de la voiture et interdiction de repasser son permis dans les trois années suivantes. Une punition qui, elle, ne disparaîtra pas.

Sujets liés