Guadeloupe : Le bilan des intempéries passe à deux morts et un disparu

CATASTROPHE NATURELLE Dans la nuit de vendredi à samedi, les précipitations ont dépassé 300 mm, soit plus que lors du passage du cyclone Maria en 2017

20 Minutes avec AFP
Une voiture emportée dans un fossé après des inondations, dans la commune du Gosier le 30 avril 2022.
Une voiture emportée dans un fossé après des inondations, dans la commune du Gosier le 30 avril 2022. — AFP

Le bilan des intempéries intervenues dans la nuit de vendredi à samedi en Guadeloupe s’alourdit. Elles ont fait deux morts et un disparu, a indiqué samedi la préfecture.

Les deux victimes, deux hommes dont un âgé de 61 ans, ont été retrouvées dans leur véhicule, a précisé la préfecture, qui avait fait état d’un mort dans un précédent bilan. Une troisième personne, un jeune homme de 30 ans selon les médias locaux, a également été portée disparue, et « les recherches pour la retrouver demeurent vaines à ce stade », a ajouté l’administration.

La situation « tend à se stabiliser »

Au total, « 80 pompiers ont été engagés au cours de l’après-midi, afin de porter assistance aux sinistrés et effectuer des reconnaissances », selon la préfecture, qui précise aussi que la zone de Pointe-à-Pitre, la plus durement touchée par les intempéries, « tend à se stabiliser ». Samedi soir, la circulation revenait à la normale, avec toutefois encore quelques « difficultés importantes » dans certains secteurs, dont un risque d’éboulements sur la commune du Gosier. La préfecture s’attendait également à un rétablissement de l’électricité dans tous les foyers dans la soirée.

Des précipitations exceptionnelles ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. « La pluviométrie a dépassé 300 mm, soit un phénomène supérieur à celui enregistré lors du cyclone Maria » en 2017.