Rennes : Rose, victime d’une piqûre en boîte de nuit, témoigne

MYSTÉRIEUSE PIQÛRE La jeune femme a découvert un point rouge au milieu d’un gros hématome sur son mollet, au lendemain de sa soirée d’anniversaire en boîte de nuit

20 Minutes avec AFP
«Une envie de dormir hyper importante» : Rose, victime d'une piqûre en boite de nuit, témoigne — 20 Minutes

Le 17 avril dernier, Rose (nom d’emprunt) fête ses 33 ans en boîte de nuit à Rennes. Vers 4 heures du matin, alors qu’elle danse avec ses amis, la jeune femme commence à ressentir d’intenses douleurs dans les jambes et les fesses. « Très vite, j’ai ressenti une envie de dormir vraiment hyper importante, je n’avais jamais ressenti ça. » Ce n’est que le lendemain matin que la jeune femme se rend compte qu’elle a un gros hématome sur le mollet gauche, avec un point rouge en son centre.

« Je n’ai rien senti, ma meilleure amie n’a rien senti non plus. Je portais ce jean plutôt épais et on m’a piquée au mollet gauche donc j’ai du mal à comprendre comment on a pu faire ça ». La jeune femme fait des examens sanguins, notamment sérologie HIV, hépatite B, hépatite.

« C’est hyper stressant »

S’ils se sont tous avérés négatifs, Rose devra les refaire dans trois mois pour être sûre que la piqûre ne l’a pas contaminée. « C’est hyper stressant. Ça a beau être une petite piqûre, une petite seringue, le traumatisme est vraiment là. Il est présent et sera présent pendant des jours et des jours jusqu’à ce qu’on ait les résultats de nos analyses sanguines. »

Depuis début avril, une soixantaine de faits similaires ont été enregistrés dans des établissements de nuit, notamment à Grenoble, Nantes, Lille, Béziers, Caen, Toulouse et Rennes mais aussi au Printemps de Bourges. Aucune des analyses toxicologiques réalisées à ce jour n’a permis de mettre en évidence la présence de stupéfiant. Aucune seringue n’a été retrouvée et aucun suspect n’a été identifié sur les caméras de surveillance des établissements. 15 plaintes, dont celle de Rose, ont été déposées dans la seule ville de Rennes.