Sécurité routière : Supprimer les PV pour « micro-excès » de vitesse ? Les avis des associations diffèrent

AMENDE Selon les chiffres du gouvernement, 58 % des contraventions pour excès de vitesse le seraient pour des dépassements de moins de 5 km/h

M.F
— 
En 2020, 95% des excès de vitesse sanctionnés par les radars automatiques étaient compris entre 1 et 20km/h
En 2020, 95% des excès de vitesse sanctionnés par les radars automatiques étaient compris entre 1 et 20km/h — CHAMUSSY/SIPA

Les automobilistes qui dépassent de très peu, au radar, les limitations de vitesse doivent-ils être sanctionnés ? Pour l’association 40 millions d’automobilistes, la réponse est non. Celle-ci se dit choquée par les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Intérieur. « 58 % des contraventions pour excès de vitesse sont adressées pour des dépassements de… moins de 5km/h de la vitesse maximale autorisée », rapporte l’association sur son compte Twitter.



« La France est le seul pays européen à sanctionner aussi sévèrement ces petits dépassements de vitesse », abondent les membres. Ils proposent tout simplement de supprimer ces contraventions pour ces délits « souvent involontaires et quasiment jamais accidentogènes ».

Mais du côté de l’association Prévention routière, on ne partage pas vraiment le même avis. « Vous allez toujours créer un effet de seuil supplémentaire : c’est-à-dire que vous allez être tolérant avec 5 km/h, et donc ceux qui roulent à plus de 10 km/h vont protester à leur tour, et dire qu’il n’y a pas de raison de les sanctionner non plus », déclare à France Info Anne Lavaud, déléguée générale de l’asso.