Lyon : Pas de TCL le 1er mai, l'opposition réclame un service minimum

MOBILITES Alors que les transports en commun seront à l’arrêt dimanche à Lyon, comme chaque 1er mai, l’opposition demande au Sytral de mettre en place un service minimum

C.G.
— 
Alors qu'un bus ou métro ne circulera le 1er mai à Lyon, l'opposition réclame un service minimum.
Alors qu'un bus ou métro ne circulera le 1er mai à Lyon, l'opposition réclame un service minimum. — C.Villemain/ 20 Minutes

Pas de bus, de tramway, ni de métro. Dimanche, journée nationale de la fête du travail, il n’y aura pas de transports en commun à Lyon, comme c’est traditionnellement le cas chaque 1er mai. L’opposition réclame néanmoins un service minimum estimant que les usagers réguliers « vont se voir en quelque sorte assigner à résidence ».

Elle rappelle que le Sytral avait fait une exception en 2020, lors du premier confinement, afin de permettre aux soignants mobilisés d’aller travailler. A l’époque, six lignes de bus avaient circulé, ce qui avait permis de transporter 3.200 personnes dans la journée.

Retour de vacances

« Dimanche marquera la fin des vacances scolaires avec un certain nombre de retours en train d’étudiants ou de vacanciers qui seront contraints de terminer leurs trajets par des moyens de transport individuel pas forcément décarbonés », argumente Philippe Cochet, maire LR de Caluire et conseiller métropolitain. Et d’insister : « La notion de service public nécessite qu’il ne connaisse pas d’interruption. Cette situation nous étonne et nous surprend de la part d’une majorité qui n’a de cesse de recommander l’utilisation des transports en commun et de vanter les bienfaits du service public. »

Sa requête a toutefois peu de chance d’aboutir. Pour rappel, la CGT avait vivement dénoncé l’exception faite en 2020.