Seine-et-Marne : Bientôt un élevage de gambas chauffé grâce à l’incinérateur d’une déchetterie ?

CREVETTES La start-up Lisaqua prévoit d’utiliser la chaleur générée par l’incinération d’ordures pour chauffer ses bassins

20 Minutes avec agence
— 
Voici quelques gambas élevées par Lisaqua.
Voici quelques gambas élevées par Lisaqua. — Lisaqua

Lisaqua, une start-up spécialisée dans l'élevage de gambas à faible impact environnemental, va installer un bassin juste à côté de l'unité de valorisation énergétique (UVE) de Monthyon ( Seine-et-Marne). Elle a été sélectionnée le 19 avril dernier par Véolia et le Smitom du Nord Seine-et-Marne pour mener un projet de récupération énergétique, rapporte La Marne.

500 tonnes de gambas produites par an

En avril 2021, un appel à projet agricole ou industriel aux valeurs écologiques avait été lancé. Fondée en 2018, Lisaqua possède déjà une base d’élevage à Saint-Herblain ( Loire-Atlantique), où elle prévoit de produire dix tonnes de gambas sans rejets polluants ni antibiotiques.

A Monthyon, la start-up veut mettre en place un procédé inédit en France, qui consistera à utiliser la chaleur générée par l’incinérateur pour chauffer l’eau des bassins. Si le projet aboutit, il permettra la création d’une cinquantaine d’emplois et la production de plus de 500 tonnes de crevettes par an. Les travaux pourraient commencer en 2024.