Saint-Nazaire : Appel au débrayage aux chantiers de l’Atlantique après un grave accident du travail

SOCIAL Un ouvrier a été grièvement blessé à la suite d’une explosion, il y a trois semaines

J.U.
— 
Les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire
Les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire — L. Venance/ AFP

La colère monte parmi les salariés des chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire. A l’initiative de la CGT, un appel au débrayage a été lancé pour ce jeudi, et un rassemblement est prévu dans la matinée devant la porte 4, aux abords de l’atelier serrurerie. C’est là qu’il y a trois semaines environ, un grave accident du travail s’est produit. Les pompiers étaient intervenus après l'explosion d’une poche de gaz, blessant grièvement un ouvrier, âgé d’une soixantaine d’années. D’après la CGT, l’homme aurait même perdu une partie de sa jambe. Le syndicat dénonce aujourd’hui « un atelier vétuste avec un réseau gaz à la tuyauterie rouillée ».

Pour la CGT, « rien n'est sous contrôle»

Sollicitée par 20 Minutes, la direction des chantiers indique que des enquêtes « internes et judiciaires sont en cours pour rechercher la cause de l’incident ». En attendant les résultats, et sans arrêter la production de l’atelier, « des mesures nécessaires ont été prises pour sécuriser le site, et tous les réseaux ont été vérifiés ». De son côté, la CGT estime que « rien n’est encore sous contrôle » avançant que « plusieurs chalumeaux ont éclaté depuis ». Elle demande des informations « sur l’état du réseau ou la fréquence de son entretien ».