C’est l’heure du BIM : Nouvelles sanctions contre la Russie, Obama de retour à la Maison Blanche et bouton « éditer » sur Twitter

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

P.B. avec AFP
Un soldat ukrainien patrouille au nord de Kiev, le 5 mars 2022
Un soldat ukrainien patrouille au nord de Kiev, le 5 mars 2022 — RONALDO SCHEMIDT / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Les Etats-Unis préparent de nouvelles sanctions contre la Russie et vont verser une aide financière à l'Ukraine

Après l’onde de choc provoquée par les découvertes faites à Boutcha, l’Union européenne et Washington ont intensifié leur pression économique et diplomatique sur Moscou, déjà visé par un épais mille-feuilles de sanctions décidées à travers le monde. Et les  Etats-Unis prévoient d’en adopter de nouvelles mercredi, en coordination avec l’Union européenne et le G7, visant notamment à interdire « tout nouvel investissement » en  Russie, selon une source proche du dossier.

Les Etats-Unis ont par ailleurs annoncé mardi débloquer une aide sécuritaire supplémentaire à l’Ukraine allant jusqu’à 100 millions de dollars pour faire face à l’invasion russe. Il s’agit de « répondre à un besoin ukrainien urgent de systèmes antichars Javelin supplémentaires », a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Barack Obama réuni avec son « vice-président » Joe Biden à la Maison Blanche

On prend les mêmes et on recommence... ou presque. Barack Obama est revenu mardi à la Maison Blanche, pour la première fois depuis 2017, invité par Joe Biden à parler d'un sujet qui leur est cher à tous les deux, l'accès à la santé aux Etats-Unis. Comme c'était à prévoir, l'ancien président et l'actuel ont rivalisé de blagues et de complicité.

Le premier a ainsi commencé son discours par un «vice-président Biden» sonore, déclenchant l'hilarité de l'assistance par ce faux lapsus. Et le second a entamé ses propres déclarations par un «Je m'appelle Joe Biden et je suis le vice-président de Barack Obama», avant d'assurer, nostalgique, que la présence de ce dernier lui rappelait «le bon vieux temps.»

Après des années de refus, Twitter va tester un bouton «éditer» pour corriger ses tweets

Elon Musk, tout juste entré au conseil d'administration, et des millions d’utilisateurs la réclamaient depuis des années. Twitter a annoncé qu’il allait commencer de tester une fonction « éditer » qui permettra de corriger ses tweets après leur publication. Le réseau et son nouveau patron Parag Agrawal ont assuré qu’ils voulaient trouver un équilibre pour garantir que le sens d’un tweet ne puisse pas être totalement changé après coup.

« Puisque tout le monde le demande… Oui, nous travaillons sur une fonctionnalité d’édition depuis l’année dernière ! » a tweeté le compte de communication de l’entreprise californienne.