Mont-Saint-Michel : Pour intervenir dans la baie, les pompiers s’équipent d’un aéroglisseur

SECOURS Chaque année, les pompiers interviennent pour porter secours à des promeneurs ou des pêcheurs envasés dans la baie du Mont-Saint-Michel. A partir de cet été, les secours monteront à bord d’un aéroglisseur qui leur permettra d’accéder plus facilement à cette zone dangereuse

Jérôme Gicquel
Un aéroglisseur pour les pompiers dans la baie du Mont-Saint-Michel — 20 Minutes
  • Chaque année, les pompiers d’Ille-et-Vilaine interviennent en moyenne cinq fois pour porter secours à des promeneurs ou des pêcheurs surpris par la marée dans la baie du Mont-Saint-Michel.
  • Les interventions sont souvent complexes en raison des difficultés d’accès à cette zone dangereuses.
  • A partir de cet été, les pompiers interviendront à bord d’un aéroglisseur pour porter secours aux victimes.

La scène remonte au 18 janvier. Parti pêcher à pied, un septuagénaire s’était retrouvé en bien mauvaise posture à Cherrueix, dans la baie du Mont-Saint-Michel. Alors qu’une épaisse couche de brouillard recouvrait l’estran, le pêcheur s’était égaré et s’était retrouvé envasé jusqu’à mi-cuisse. Pris au piège, il avait tout de même réussi à joindre les secours qui, avec l’aide d’ostréIculteurs venus en renfort à bord d’un tracteur, avaient réussi à l’extraire de la vase. « Heureusement que c’était marée descendante », indiquait alors à 20 Minutes un agent du Service départemental d’incendie et de secours d’Ille-et-Vilaine.

Car si la baie du Mont-Saint-Michel est majestueuse, elle est aussi très dangereuse. Sa traversée est en effet semée d’embûches avec des sables mouvants et la marée qui monte, selon la légende, « à la vitesse d’un cheval au galop ». Chaque année, les pompiers d’Ille-et-Vilaine réalisent ainsi en moyenne cinq interventions pour porter secours à des promeneurs, pêcheurs ou professionnels de la mer qui se retrouvent surpris par la marée montante ou égarés dans la baie.

L’hélicoptère pas toujours disponible pour intervenir

Des interventions à chaque fois complexes selon le capitaine Olivier Oger du Sdis 35. « L’accès à cette zone, qui s’étend sur environ 100 km² dans le département, est à chaque fois compliqué car il n’y a qu’une dizaine de chemins pour engager des moyens terrestres », indique-t-il. Très souvent, c’est donc l’hélicoptère de la Sécurité civile basée à Granville (Manche) qui se révèle le plus efficace pour porter secours aux victimes. « Mais il est parfois sur d’autres interventions ou en maintenance », indique le lieutenant Sébastien Cauet, chef du centre d’incendie et de secours de Dol-de-Bretagne.

Après réflexion, décision a donc été prise d’équiper les pompiers d’Ille-et-Vilaine d’un nouveau « joujou » pour améliorer l’efficacité des interventions et éviter des drames. Il s’agit d’un aéroglisseur acquis il y a quelques jours pour un montant de 70.000 euros. « C’est un engin parfaitement adapté à la baie du Mont-Saint-Michel car il est amphibie et peut se déplacer sur l’eau, le sable ou la vase », précise le capitaine Oger.

Les pompiers vont être formés à sa conduite d’ici l’été

Doté de deux moteurs, il pourra transporter trois personnes à bord et permettra aux pompiers d’accéder à « environ 90 % de la baie avec un gain de temps énorme », poursuit-il. Avant sa mise en service prévue d’ici cet été, il faudra tout d’abord former les secouristes à la conduite de ce nouvel engin qui sera stationné à la caserne de Dol-de-Bretagne.

En France, les pompiers de deux autres départements sont déjà équipés d’un aéroglisseur avec la Corrèze qui avait ouvert le bal en 2020 et tout récemment la Vendée. « C’est complémentaire de tous les autres moyens que nous pouvons engager », assure le lieutenant Cauet.