Neige : Une vingtaine de départements touchés par des chutes de printemps inhabituelles

LET IT SNOW Annoncée par Météo-France, les chutes de neige sont bien au rendez-vous ce vendredi, perturbant la circulation dans une vingtaine de départements

D.Bd avec AFP
— 
Neige et gel dans de nombreux champs d'arbres fruitiers et vignobles dans la vallee du Rhone, proche du Parc Naturel Regional du Pilat. Ici à Chavanay (Loire) (Credit:ROMAIN DOUCELIN/SIPA)
Neige et gel dans de nombreux champs d'arbres fruitiers et vignobles dans la vallee du Rhone, proche du Parc Naturel Regional du Pilat. Ici à Chavanay (Loire) (Credit:ROMAIN DOUCELIN/SIPA) — ROMAIN DOUCELIN/SIPA

Une fois encore, le froid a frappé à une période tardive. Des hauteurs de l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais à la Normandie, en passant par la région stéphanoise, la neige, dans des proportions toutefois modérées, s’est invitée vendredi dans une vingtaine de départements, un épisode inhabituel au printemps. Vendredi à midi, Météo-France a maintenu son alerte orange neige-verglas à 20 départements, soit onze de plus que la veille, mais deux de moins que dans la matinée.

L’alerte, qui courait jusqu’à au moins samedi matin, concerne le Calvados, la Seine-Maritime, l’Eure et l’Orne, la Creuse, le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire, la Loire, l’Ain, l’Isère, l’Allier, le Cantal, l’Aveyron, la Haute-Vienne, la Corrèze, le Tarn, l’Ariège, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques. La circulation routière a été ainsi perturbée vendredi matin dans la Loire par les chutes de neige qui ont atteint 15 à 20 centimètres sur les hauteurs, dans le massif du Pilat et les monts du Forez, selon les services du conseil départemental.

Situation compliquée dans la région de Saint-Etienne

A Saint-Etienne, 5 à 10 centimètres de neige sont tombés par endroits et les transports scolaires ont été suspendus dans la métropole et dans le Pilat. En Haute-Loire, département voisin, des poids lourds sont également bloqués en travers la RN88 qui relie Saint-Etienne au Puy-en-Velay, ce qui a conduit les préfectures des deux départements à prendre un arrêté interdisant leur circulation entre les deux villes.

« Malgré l’arrêt provisoire des chutes de neige, la circulation sur le réseau secondaire reste compliquée en altitude », a indiqué Yves Dadole, directeur des routes du conseil départemental de la Loire, précisant que dans la partie sud des monts du Forez, le col du Béal a été fermé à la circulation. La neige est aussi tombée vendredi matin sur les reliefs de la région lyonnaise.

Quelques perturbations dans le Nord

L’épisode neigeux a également entraîné quelques perturbations sur les routes dans les Hauts-de-France, en particulier autour de Saint-Omer. La préfecture a invité les usagers de la route à ne pas emprunter la RN42, entre Lumbres et Boulogne-sur-Mer, dans les deux sens, où des véhicules se trouvent à l’arrêt. Dans le Nord, la circulation était délicate vers 9 heures, entre autres, entre Quaëdypre et Biernes, au sud de Dunkerque.

La colline de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), qui domine l’ancien bassin minier, s’est réveillée sous un fin manteau blanc. Mais la neige ne tenait ni sur les routes des alentours ni sur la plaine à proximité. De gros flocons cotonneux sont aussi tombés sur le centre de Lille. Des mesures de suspension de transports scolaires ont été prises dans la région.

La fin de la vigilance dans le Nord, la Somme et le Pas-de-Calais a été annoncée en fin de matinée.

Des retards à Charles-de-Gaulle

En Seine-Maritime, les secours ont signalé « trois ou quatre accidents de circulation sans gravité et sans victimes dans le département. La circulation est un peu difficile sur l'A29 ». Un camion qui bloquait la chaussée sur l'A151 a dû être dégagé. Quelques transports ont été annulés, notamment dans la communauté de communes Bray-Eawy, au nord de Rouen, et dans l’Eure.

Côté aéroports, la neige et le givre ont aussi provoqué des retards dans la matinée pour les long-courriers au départ de Paris-Charles-de-Gaulle, selon ADP qui précise que la situation était en train de s’améliorer à la mi-journée. Selon un porte-parole d’Air France, ces retards ont atteint « entre 30 minutes et une heure ». Aucune perturbation n’a en revanche été constatée à Orly.

L’épisode neigeux est qualifié par Météo-France de « peu habituel pour un début de printemps, suffisamment notable pour perturber la circulation et certaines activités économiques ». La situation doit progressivement s’améliorer vendredi sur la partie nord du pays – Normandie mise à part –, alors que de fortes chutes de neige sont attendues dans la soirée sur le Massif Central, les Alpes et les Pyrénées.