Météo : Vingt-deux départements placés en vigilance orange neige et verglas

BRRR! Les départements du Nord et de la Normandie, du Massif Central, des Pyrénées et des Alpes concernés

20 Minutes avec AFP
— 
ILLUSTRATION / Un épisode neigeux à Lille en 2019
ILLUSTRATION / Un épisode neigeux à Lille en 2019 — M.Libert / 20 Minutes

L’hiver est de retour. Météo-France a étendu ce vendredi matin son alerte orange neige et verglas à 22 départements, du Nord et de la Normandie, du Massif Central, des Pyrénées et des Alpes, invoquant un « épisode neigeux notable ». L’organisme de prévisions météorologiques avait déjà placé 11 départements en vigilance orange dès jeudi.



L’alerte, qui court jusqu’à au moins samedi matin, concerne les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme, le Calvados, la Seine-Maritime, l’Eure et l’Orne, la Creuse, le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire, la Loire, l’Ain, l’Isère, l’Allier, le Cantal, l’Aveyron, la Haute-Vienne, la Corrèze, l’Ariège, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques.

« Peu habituel »

L’épisode neigeux est qualifié par Météo-France de « peu habituel pour un début de printemps, suffisamment notable pour perturber la circulation et certaines activités économiques ».

Les précipitations neigeuses ont « atteint la Haute-Normandie et les départements des Hauts-de-France », où l’amélioration se fera progressivement d’est en ouest à partir de la fin de matinée. Il « neige déjà sur tout le Massif Central », note aussi Météo-France dans son bulletin matinal ce vendredi.

Transports suspendus

Dans les Alpes, la neige finit par remplacer la pluie vendredi matin au-dessus de 500m. Quelques centimètres en plaine sont attendus dans l’Ain et l’Isère, et jusqu’à 20 cm sur la Chartreuse et le Vercors, selon Météo-France. Dans le Massif Central, les chutes de neige faiblissent en cours de matinée, puis se renforceront vendredi soir et persisteront samedi.

Dans les Pyrénées, « on attend 2 à 5 cm vers 400/500m, 7 à 15 cm localement 20/25cm vers 800/1000m et 15/30cm localement 50cm vers 1.500/1.800m », relève Météo-France.

Dans le Pas-de-Calais, la préfecture a décidé de suspendre les transports scolaires ce vendredi entre minuit et 14 heures La circulation des véhicules de plus de 7,5 tonnes sera également interdite sur l’ensemble des axes routiers du département, sauf les autoroutes. La région Hauts-de-France a quant à elle suspendu les transports scolaires et interurbains par autocar qu’elle organise sur les territoires du Pas-de-Calais et de la Somme et une partie du Nord.

Les agriculteurs inquiets

Selon leur ampleur, la chute des températures – jusqu’à -9°C prévus dans le Massif central – et le gel font peser un risque sur les cultures dont le réveil végétatif a été favorisé par la récente période de douceur. « Tous les agriculteurs sont sur le pont », a déclaré à l’AFP Christiane Lambert, présidente du syndicat agricole majoritaire FNSEA.

« Beaucoup ont anticipé en lançant l’aspersion de leurs vergers », c’est-à-dire en « pulvérisant de l’eau pour qu’une fine pellicule de glace se forme autour des bourgeons, qui resteront à 0°C, protégés comme dans un petit igloo, en attendant le réchauffement des températures », a-t-elle expliqué.

D’autres ont acheté des braseros, notamment pour maintenir une température acceptable dans les vignobles. « Ce qui est plutôt positif c’est que la végétation est moins avancée que l’année dernière, mais tout va dépendre du niveau de la chute des températures », a-t-elle ajouté.

En Bourgogne, où Chablis a été très touché l’an dernier, les vignerons ne prévoient pas de sortir les bougies, sauf à Puligny et Meursault, où les chardonnays ont déjà bien débourré et où l’on prévoit de les allumer si besoin vers 4 heures du matin dimanche et jusqu’à lundi matin. Météo-France met en garde contre le risque de gelées matinales à partir de samedi matin et jusqu’à lundi, sur la plupart des régions françaises en plaine sauf sur le littoral.