Corse : Le FLNC, front de libération nationale corse, menace de reprendre la lutte

REVOLTE Le mouvement indépendantiste clandestin avait officiellement déposé les armes en 2014

M.F avec AFP
— 
Des membres d'un commando se réclamant du Front de libération nationale corse (FLNC) répondent aux questions d'un journaliste en mai 2010 près d'Ajaccio.
Des membres d'un commando se réclamant du Front de libération nationale corse (FLNC) répondent aux questions d'un journaliste en mai 2010 près d'Ajaccio. — STEPHAN AGOSTINI / AFP

Le FLNC (Front de libération national de la Corse) a menacé mercredi de reprendre la lutte. Dans un communiqué à Corse-Matin, le mouvement indépendantiste clandestin dénonce le « déni méprisant » de l’Etat face aux aspirations du peuple corse et explique que « chez nous, la révolte provoque l’insurrection ».

« Si l’Etat français demeurait sourd, alors (…) rapidement les combats de la rue d’aujourd’hui seront ceux du maquis de la nuit de demain », avertit encore le communiqué du FLNC qui avait officiellement déposé les armes en 2014, au terme de quatre décennies de lutte armée marquées par plus de 4.500 attentats revendiqués.