Guerre en Ukraine : La ville de Royan baisse d’un degré la température de ses bâtiments municipaux

PETIT GESTE La baisse, de 19 à 18 degrés, affecte depuis jeudi l’ensemble des bâtiments municipaux où travaillent près de 400 personnes, à l’exception de ceux destinés à l’accueil d’enfants

Mickaël Bosredon
— 
Illustration chauffage
Illustration chauffage — Frederic Scheiber/20MINUTES

« En soutien à l'Ukraine », la Ville de Royan (Charente-Maritime) a décidé de baisser d’un degré la température de ses bâtiments municipaux afin de « limiter » les importations russes, a-t-on appris lundi auprès de la mairie.

La décision de la ville, dirigée par Patrick Marengo (LR), a été prise « afin de générer une économie substantielle de consommation et ainsi participer à l’effort collectif qui tend à limiter autant que possible les importations russes », selon un communiqué.

« C’est le maire qui a pris cette décision en entendant les radios et les appels à baisser la consommation de gaz », a indiqué Hubert Thomas, directeur général des services de cette ville de 18.500 habitants. La baisse, de 19 à 18 degrés, affecte depuis jeudi l’ensemble des bâtiments municipaux où travaillent près de 400 personnes, à l’exception de ceux destinés à l’accueil d’enfants, a-t-il ajouté.