La SNCF supprime des trains entre Paris et la Normandie (alors que les prix du carburant flambent)

TRANSPORT La SNCF a décidé de diminuer le nombre de ses trains entre Paris et la Normandie pour faire face à une baisse de la fréquentation

20 Minutes avec agences
— 
Des trains à l'arrêt, illustration.
Des trains à l'arrêt, illustration. — MARIO FOURMY/SIPA

Alors que le prix des principaux carburants a dépassé deux euros par litre en moyenne, l’annonce semble « inouïe ». A partir du 28 mars, une vingtaine de trains seront supprimés entre Paris et la Normandie. « Le nombre de trains quotidiens passera de 120 à 100 sur l’ensemble des lignes Paris-Rouen-Le Havre, Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Deauville », précise Paris Normandie.

Il s’agit principalement de trains en heures creuses. Toutefois, la région ne s’interdit pas d’en retirer entre le samedi midi et le dimanche midi, à des heures moins fréquentées, pour faciliter d’éventuels travaux, note le site d’information locale Actu.fr.


La région précise sur Twitter que « des actions "petits prix" et de valorisation touristique vont être menées en parallèle pour attirer de nouveaux voyageurs ». Pas de quoi faire passer la pilule aux usagers, même si les autres axes (Paris-Granville, dessertes intra-Normandie, dessertes interrégionales Caen-Le Mans-Tours, Caen-Rennes, Rouen-Amiens) conservent une offre de transport identique à ce qu’elle est actuellement.

« Il y a eu beaucoup moins de monde que prévu dans les trains »

Dans un communiqué, la région justifie ce choix par une diminution des déplacements professionnels : « La crise sanitaire a engendré une baisse importante de la fréquentation : moins 24 % à fin 2021 et moins 10 % estimé pour 2022 par rapport à 2019. A ce jour, les trains depuis et vers Paris ont un taux de fréquentation d’en moyenne 46 %, bien en deçà de la valeur d’équilibre du service (60 %). »


La région Normandie affirme toutefois qu’« en cas de hausse de fréquentation observée, de nouveaux ajustements de la capacité des trains à la hausse pourraient être réalisés ».