Affaire Delphine Jubillar : De nouvelles recherches par drones pour tenter de retrouver le corps

ENQUETE Toujours à la recherche du corps de Delphine Jubillar, les enquêteurs doivent recourir à des drones à partir de ce lundi pour survoler Cagnac-les-Mines

H.M.
— 
Affaire Delphine Jubillar : Garde à vue levée pour la nouvelle compagne de Cédric Jubillar — 20 Minutes

Repérer d’en haut des lieux éventuels où un corps aurait pu être dissimulé et où la terre aurait pu être retournée. C’est l’objectif de la nouvelle phase de recherches dans l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar. Elle doit débuter ce lundi et voir le déploiement de drones de haute technologie au-dessus de Cagnac-les-Mines par les gendarmes.

Pour que ces investigations se déroulent sans parasitage, la préfecture du Tarn a pris le 8 mars un arrêté créant « une zone d’interdiction temporaire de survol » d’un rayon de 2,2 kilomètres autour grosso modo du cimetière de la commune et du chemin de Drignac qui a déjà fait l’objet de fouilles terrestres poussées. L’arrêté est valable du lundi 14 mars à 8 heures au jeudi 17 mars à 18 heures.

Une nouvelle demande de libération pour Cédric Jubillar

Ce nouveau déploiement intervient alors que les avocats de Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de son épouse, doivent défendre devant les magistrats de la Cour d’appel de Toulouse une nouvelle demande de remise en liberté de leur client mardi.

Delphine Jubillar, mère de deux enfants et en instance de divorce, a disparu de son domicile de Cagnac-les-Mines dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Son mari Cédric a été interpellé et écroué six mois plus tard. Il a toujours clamé son innocence. Malgré d’intenses recherches menées par les gendarmes, aucune trace de l’infirmière tarnaise n’a été retrouvée jusqu’ici.