Lyon : Une nouvelle collecte de serviettes hygiéniques et tampons pour lutter contre la précarité menstruelle

HYGIENE La métropole de Lyon lance jusqu’au 26 mai une nouvelle collecte de protections féminines

C.G.
Les protection hygiéniques féminines ont un coût non négligeable (illustration).
Les protection hygiéniques féminines ont un coût non négligeable (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Comme l'an dernier à la même période, la métropole de Lyon lance à nouveau une grande collecte de protections féminines pour lutter contre la précarité menstruelle. L’objectif est de « mettre en lumière un sujet encore trop souvent tabou » et venir en aide aux femmes « qui ont des difficultés financières à acheter ces protections ». Selon les chiffres avancés par la collectivité, près de deux millions de femmes en France et une étudiante sur trois subissent la précarité menstruelle.

L’opération, qui débute ce mardi, s’achèvera le 28 mai. Quarante-sept points de collecte ont été installés sur l’ensemble du territoire, à la métropole de Lyon mais aussi dans 26 mairies partenaires.

Ces produits collectés seront redistribués aux différentes associations, notamment Le Foyer Notre-Dame des sans-abri, Le Mas, l’Armée du salut, Habitat et humanisme, le Secours populaire, le Secours catholique, la Croix-Rouge ou les Restos du cœur, mais aussi des associations étudiantes.