Journée des droits des femmes : La police du Puy-de-Dôme met en avant les hommes « sans qui rien n’aurait été possible » (et c'est le tollé)

WTF A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, ce 8-Mars, la police nationale du Puy-de-Dôme a rendu hommage à… trois hommes

— 
Tweet de la police nationale 63 (capture d'écran)
Tweet de la police nationale 63 (capture d'écran) — Twitter / @preparezbagarre

Le « message » a été supprimé. Mais les commentaires se poursuivent, par dizaines. Un tollé. Ce mardi, à l’occasion de la journée des droits des femmes, la police nationale du Puy-de-Dôme a eu une idée « lumineuse » sur le réseau social Twitter : mettre en avant… les hommes, « sans qui rien n’aurait été possible ».

Le message de la police du département, ce 8-Mars ? « Dédicace à tous ces hommes sans qui rien n’aurait été possible. Jules Ferry, enseignement laïc et obligatoire. Jean Jaurès, favorable au suffrage féminin. Adoption du droit de vote et d’éligibilité des femmes sous Charles de Gaulle… ».


Commentaire (après suppression) du service communication de la police nationale du Puy-de-Dôme auprès de la télévision régionale ? « On nous a demandé de supprimer le tweet. On a fait ce tweet pour la Journée de la femme. Le message initial était pour rendre hommage aux droits de la femme. On voulait dire qu’il y a aussi eu des hommes qui ont combattu à côté des femmes pour obtenir les droits qu’elles ont aujourd’hui. C’est un rappel historique. L’idée était de susciter la curiosité des jeunes ».


Le tweet a plutôt écœuré et le « message » a été perçu bien différemment. « Dire que ce sont les hommes qui luttent pour les droits des femmes, c’est comme affirmer que ce sont les blancs qui ont mis fin à l’esclavage », peut-on notamment lire.


En réponse à ce tweet rapidement supprimé, des internautes ont relevé un procédé similaire avec le clip publié par le gouvernement ce mardi matin pour le 8-Mars. Une vidéo titrée « Lettre aux hommes de demain », qui met en scène plusieurs figures publiques… toutes masculines.