Hauts-de-France : Une journée avec Noémie, conductrice de train

EN VOITURE Ce samedi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », vous emmène à la découverte du quotidien professionnel d’une machiniste de TER

20 Minutes avec Brut
— 
Noémie pilote des TER en région Hauts-de-France
Noémie pilote des TER en région Hauts-de-France — BRUT Media (capture d'écran)

Il a fallu un sacré caractère à Noémie pour devenir conductrice de train alors qu’on lui répétait à l’envi que ça n’était pas un métier pour les femmes. Mais celle qui a découvert sa vocation à l’âge de 10 ans (auprès de son oncle, lui-même conducteur de train) n’en a, depuis, jamais démordu ! D’ailleurs, les rares remarques un peu sexistes de certains voyageurs la font désormais sourire.

Les femmes ont aussi leur place dans une cabine de pilotage

Fière de son parcours, Noémie ne compte pas ses heures pour mener sa mission à bien : « On sait à quelle heure on commence mais jamais à quelle heure on termine, confirme-t-elle, parce qu’il peut toujours arriver un pépin ! Pour éviter ça, je me rends au travail une heure avant le départ de mon train pour avoir le temps de le préparer. »

L’admirable exemple de cette conductrice des Hauts-de-France convaincra-t-il d’autres femmes qu’elles ont aussi leur place dans une cabine de pilotage ? « Ce serait bien », espère la jeune femme, qui vous invite à embarquer avec elle dans cette vidéo de notre partenaire Brut.